Quel est le principe d’un crédit ?

Lorsque vous faites une demande de crédit auprès d’une institution bancaire, vous demandez de retirer une somme d’argent à l’avance, qui sera collectée à l’avenir, puis l’argent sera utilisé, puis remboursé conformément au prix négocié et à des conditions prédéterminées.

Oui, le principe de base d’un crédit, c’est comme demander des avances à la banque.

Principe d’un crédit

Oui, emprunter, c’est comme demander des avances à la banque.

En effet, pour acheter ou financer un achat, une acquisition ou un projets vous avez deux options:

  • ou économies pour des achats anticipés
  • Ou un prêt pour les dépenses requises, remboursé plus tard, généralement par mensualités

Dans le cas de l’achat d’un bien immobilier, d’une résidence principale, d’un bien immobilier d’occasion ou d’investissement, il y a très peu (ou pas du tout) la disponibilité du montant représenté par l’investissement.

Par conséquent, le rôle de la banque est surtout de vous fournir tout ou partie des fonds.

Pour compenser ce service, vous rembourserez le montant emprunté et les intérêts conformément au contrat de prêt précisant vos droits et obligations respectifs.

En quoi les crédits diffèrent-ils ?

Dans la plupart des pays/régions, le texte de la réglementation sépare les différents types de crédit.
La principale différence entre les types de crédits est la durée : bien que les crédits à la consommation soient à court terme (moins de 7 ans), les crédits hypothécaires sont à long terme (de 10 ans à parfois jusqu’à 30 ans). ), à l’exception des crédits spéciaux (appelés crédits relais) d’une durée de 1 à 2 ans, qui impliquent l’acheteur en attente de revendre le bien précédent ou des crédits renouvelables ou à découvert.

L’autre distinction majeure concerne l’objet du crédit et… son montant : un crédit à la consommation permet en effet d’acquérir des biens d’équipement au sens large (meubles, voiture, ) ou de financer les achats de la vie courante (carte de magasin, ) alors qu’un prêt immobilier sera plus rarement souscrit au cours d’une vie, pour financer l’acquisition d’un appartement, d’une maison et/ou la réalisation de travaux.

Une autre différence majeure concerne l’objet du crédit et le montant.

Le crédit à la consommation permet aux personnes d’obtenir des biens d’équipement au sens large (meubles, voitures, etc.) ou de financer des achats de vie.

Le crédit hypothécaire permet de financer un projet de vie, pour payer l’achat d’un appartement, d’une maison et/ou des travaux ou financer un projet.

Alors qu’un prêt à la consommation ne peut pas réglementairement dépasser un montant fixé par l’organisme préteur, un prêt immobilier sera plafonné selon la solvabilité du demandeur.

Pourquoi est-il important de choisir un crédit adapté ?

Un crédit adapté en termes de montant et de durée est la première condition de son bon déroulement, pour vous comme pour le prêteur.

En fonction de l’objet, l’interlocuteur financier pourra toutefois proposer une combinaison entre plusieurs prêts immobiliers : classique, in fine, réglementé (prêt à taux zéro, …).
Pour le demandeur et le prêteur, un crédit ajusté au montant et à la durée est la première condition d’un bon progrès.

Cependant, en fonction de l’objet à financer et de la solvabilité et la capacité du demandeur, le banquier ou financier peut proposer une combinaison de plusieurs crédits.

A titre d’exemple, lors de l’achat d’un immobilier ou de l’exécution de grands travaux non couverts par une garantie hypothécaire, un établissement de crédit peut également proposer une combinaison de crédits hypothécaires et personnels.

En effet, le principe d’un crédit reste toujours un paiement anticipé que la banque s’engage à avancer, afin d’obtenir des biens qui ne peuvent être obtenu autrement, même après des années d’économie.

(1)