Fichier PDF

Partagez, hébergez et archivez facilement vos documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Boite à outils PDF Recherche Aide Contact



Revue de presse 2016 Chabanne & Partenaires .pdf



Nom original: Revue de presse 2016 - Chabanne & Partenaires.pdf

Ce document au format PDF 1.7 a été généré par Adobe InDesign CS4 (6.0.6) / Adobe PDF Library 9.0, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 03/01/2017 à 15:34, depuis l'adresse IP 88.191.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 19370 fois.
Taille du document: 37.3 Mo (472 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


REVUE DE
PRESSE
2016
chabanne + partenaires

QUELQUES
CHIFFRES

213 Parutions PRESSE en 2016
21 parutions en presse nationale
59 parutions patinoires
47 parutions SPORT
39 parutions centres aquatiques
22 parutions santé
20 parutions culture
10 parutions tertiaire
8 parutions corporate
6 parutions enseignement
2 parutions laboratoires

sommaire

parutions presse nationale ......................................................... 4
parutions patinoires ..................................................................... 43
parutions sport ............................................................................ 167
parutions centres aquatiques ................................................ 264
parutions santé ............................................................................. 327
parutions culture ........................................................................ 367
parutions tertiaire ...................................................................... 399
parutions corporate .................................................................. 414
parutions enseignement ........................................................... 449
parutions laboratoires ............................................................ 464

PRESSE
NATIONALE

4

Date : 07 JAN 16
Page de l'article : p.26
Journaliste : Bruno MonierVinard

Pays : France
Périodicité : Hebdomadaire
OJD : 383570

Page 1/1

LE POINT DE LASEMAINEURBANISME/IMMOBILIER

Le_stade Robert-Poirier:
un volume tout en courbes...

Rennes: l'architecture
en mouvement
Halle sportive flambant neuve, nouveau pôle culturel et de
congrès, deux projets d'envergure témoignent du dynamisme
architectural de la capitale bretonne. Au sein du campus VilleJean, le stade d'athlétisme couvert Robert-Poirier déploie un
simple volume unitaire tout en courbes qui épousent le tracé
de l'aire de compétition. «Les lignes tendues de l'enveloppe du
bâtiment évoquent l'effort musculaire et la souplesse des athlètes.
Cette carapace métallique légèrement réfléchissante accroît l'idée
de mouvement en changeant constamment d'apparence selon les
humeurs du temps», commente le cabinet Chabanne et Partenaires. Destinée au monde scolaire et universitaire ainsi
qu'aux athlètes de haut niveau, cette spectaculaire vitrine de
l'athlétisme en salle profite de percées visuelles dedans/dehors
qui éclairent les pistes d'une lumière naturelle homogène.
A l'image des arènes antiques, les gradins offrent une visibilité
optimale et une ambiance chaudron à quelque i 200 spectateurs répartis au plus près de l'anneau de course, long de
200 mètres.
Place Sainte-Anne, au cœur de la ville, l'ancien couvent des
Jacobins poursuit sa métamorphose afin d'accueillir un centre
de congrès ultramoderne qui s'insère autour et au-dessous du

ui épousent le trace
cie l'aire cle comoetition.
bâtiment historique du XIVe siècle. Au programme de cette
mélodie en sous-sol orchestrée par l'équipe de l'architecte
briochin Jean Guervilly (Gras, Mauffret, Richard, Perret) :
deux auditoriums (i DOO et 300 places), 20 salles de réunion,
3 DOO mètres carrés de surfaces modulaires d'exposition et
de restauration. Atrium, baies vitrées... Là encore, la lumière
du jour pénètre jusqu'à 17 mètres de profondeur dans les
entrailles de cet ensemble en lévitation construit par Vinci
et qui devrait ouvrir ses portes en 2017 • BRUNO MONIER-VINARD

Le couvent des Jacobins
se métamorohose...

Tous droits réservés à l'éditeur

CHABANNE 4734556400507

Date : 25 JAN 16
Page de l'article : p.4
Journaliste : J. Va.

Pays : France
Périodicité : Quotidien

Page 1/1

ISSY-LES-MOULINEAUX

Unnouveléquipementpourles sportifs
L'ACTUEL PARC DES SPORTS

vit ses derniers instants à Issy-lesMoulineaux. Des travaux devraient
commencer l'an prochain pour livrer, d'ici à 2020, un complexe
sportif plus grand et plus moderne,
à quèlques pas du quartier des
Bords-de-Seine. Présente par le cabinet Chabanne et Partenaires, le

bâtiment offrira aux sportifs
13 500 m2 d'équipements intérieurs
et 10 DOO m2 de surfaces extérieures. Deux terrains pourront accueillir les joueurs de foot — une académie est d'ailleurs envisagée dans le
projet. Un anneau d'athlétisme
comptera huit couloirs, ainsi que
des équipements pour le saut en

longueur, à la perche ou encore
pour le lancer du poids.
A l'intérieur, 28 bureaux pourront accueillir différentes associations. L'étage disposera également
d'un restaurant aux baies vitrées,
ainsi qu'une tribune extérieure de
300 places qui surplombera les
couloirs d'athlétisme. Une seconde
tribune pourra accueillir 600 personnes au rez-de-chaussée.

Espace santé, amphithéâtre,
salles de séminaire...

Les travaux devraient commencer au printemps 2017. Le nouvel espace offrira 13 500 m2
d'équipements intérieurs, deux stades de football et une piste d'athlétisme.

Tous droits réservés à l'éditeur

Les sportifs pourront y faire du
squash, du foot indoor ou s'adonner à l'escalade. Un espace sera
conçu pour l'évaluation de la santé.
Les employés du quartier d'affaires
auront la possibilité d'accéder à
l'espace forme santé. L'équipement
disposera également d'un espace
lounge, d'un amphithéâtre et de
deux salles de séminaire. Afin de
rentabiliser la structure, une partie
des locaux — vestiaires, espace de
réception, parking — pourra être
mutualisés. Coût de l'ensemble :
30 M€.
J. VA.

CHABANNE 5836376400503

Date : 25/01/2016
Heure : 02:47:22
Journaliste : J. Va

www.leparisien.fr
Pays : France
Dynamisme : 1030
Page 1/1

Visualiser l'article

Un nouvel équipement pour les sportifs

Les travaux devraient
commencer au printemps 2017. Le nouvel espace offrira 13?500 m2 d’équipements intérieurs, deux stades
de football et une piste d’athlétisme.
L'actuel PARC DES SPORTS vit ses derniers instants à Issy-les-Moulineaux. Des travaux devraient
commencer l'an prochain pour livrer, d'ici à 2020, un complexe sportif plus grand et plus moderne, à quelques
pas du quartier des Bords-de-Seine. Présenté par le cabinet Chabanne et Partenaires, le bâtiment offrira aux
sportifs 13 500 m 2 d'équipements intérieurs et 10 000 m² de surfaces extérieures.
Deux terrains pourront accueillir les joueurs de foot -- une académie est d'ailleurs envisagée dans le projet. Un
anneau d'athlétisme comptera huit couloirs, ainsi que des équipements pour le saut en longueur, à la perche
ou encore pour le lancer du poids.
A l'intérieur, 28 bureaux pourront accueillir différentes associations. L'étage disposera également d'un
restaurant aux baies vitrées, ainsi qu'une tribune extérieure de 300 places qui surplombera les couloirs
d'athlétisme. Une seconde tribune pourra accueillir 600 personnes au rez-de-chaussée.
Espace santé , amphithéâtre, salles de séminaire...
Les sportifs pourront y faire du squash, du foot indoor ou s'adonner à l'escalade. Un espace sera conçu
pour l'évaluation de la santé. Les employés du quartier d'affaires auront la possibilité d'accéder à l'espace
forme santé. L'équipement disposera également d'un espace lounge, d'un amphithéâtre et de deux salles de
séminaire. Afin de rentabiliser la structure, une partie des locaux -- vestiaires, espace de réception, parking
-- pourra être mutualisés. Coût de l'ensemble : 30 MEUR.

Tous droits réservés à l'éditeur

CHABANNE 268333944

LES ECHOS ENTREPRISES
COLLECTIVITES

&
Date : 10 FEV 16
Page de l'article : p.1
Journaliste : Agathe Mercante

Pays : France
Périodicité : Hebdomadaire

Page 1/1

92//ISSY-LES-MOULINEAUX

Un nouvel équipement qui pourrait séduire
entreprises et fédérations sportives
La Ville va investir 60 millions
d'euros dans un complexe sportif
alliant espaces privés et publics.
Agathe Mercante
amercante@lesechosfr
Quatre fois plus d espaces dédies au sport une multiplication par deux des visiteurs une division drastique des
couts de fonctionnement La Ville d Issy-les-Moulineaux
voit les choses en grand quand il s agit de reconstruire
son complexe sportif Alors que la demolition de
I ancien equipement devrait débuter au début de I annee
2017 le cabinet Chabanne et Partenaires vient de remporter I appel d offres pour reconstruire ce nouvel
espace Sur une surface de pres de 25 DOO m2 -13 500 en
interieur 10 DOO en exterieur vont cohabiter six ter
rams de squash un anneau d athletisme de huit couloirs
ou encore deux stades dédies a la pratique de sports
collectifs comme le football le volley-ball ou le basket

Tous droits réservés à l'éditeur

Deux millions de visiteurs
annuels attendus
Montant des travaux 60 millions d'euros pour la Ville
qui se félicite d etre la moins endettée de France « C est
de lom le plus gros investissement de la commune sur une
mfrastructut e de ce type » confirme Eric Salanoubat Ic
directeur des sports de la ville L obj ectif de cette future
salle est de permettre aux nouveaux habitants et per
sonnes travaillant dans les immeubles de bureaux de
faire du sport Deux ZAG bordent le complexe Elles
accueillei ont bientôt entre 7 500 et 10 000 habitants et
salaries La Ville a opté pour une repartition entre
equipements publics accessibles a tous et prives Si la
majeure partie de lensemble sera dédiée aux groupes
scolaires le complexe sportif proposera des espaces
payants comme un restaurant de 120 couverts avec une
terrasse privative une salle de musculation un centre
medicalise dedie au sport thérapeutique ou encore un
auditorium voue a accueillir conferences et autres
reunions Des equipements prives loues ou sous la
forme de prestation de sci vice pouriaient accueillir
2 millions de visiteurs annuels selon les prévisions de

la Maine Contre 900 DOO aujourd hui Un pareil espace
serait susceptible, en sus d héberger plusieurs decideurs du sport dc haut niveau < Certaines fédérations
nationales et legwnales regardent de pres I avancée du
projet» se félicite Eric Salanoubat Fiere dune equipe
de handball feminin jouant en premiere division nationale la Ville ambitionne d ouvrir les portes de ce nouveau complexe a I academie de football Bernard DID
mede Les travaux devraient s achever en 2020 •

CHABANNE 7598296400503

Date : 10/02/2016
Heure : 07:12:36
Journaliste : Agathe Mercante

www.lesechos.fr
Pays : France
Dynamisme : 311
Page 1/1

Visualiser l'article

Un nouvel équipement qui pourrait séduire entreprises et
fédérations sportives

Un nouvel équipement qui pourrait séduire entreprises et fédérations sportives - Chabanne et Partenaires
La Ville va investir 60 millions d'euros dans un complexe sportif alliant espaces privés et publics.
Quatre fois plus d'espaces dédiés au sport, une multiplication par deux des visiteurs, une division drastique
des coûts de fonctionnement. La Ville d'Issy-les-Moulineaux voit les choses en grand quand il s'agit de
reconstruire son complexe sportif. Alors que la démolition de l'ancien équipement devrait débuter au début
de l'année 2017, le cabinet Chabanne et Partenaires vient de remporter l'appel d'offres pour reconstruire ce
nouvel espace. Sur une surface de près de 25.000 m 2 - 13.500 en intérieur, 10.000 en extérieur -, vont
cohabiter six terrains de squash, un anneau d'athlétisme de huit couloirs ou encore deux stades dédiés à la
pratique de sports collectifs comme le football, le volley-ball ou le basket.
Deux millions de visiteurs annuels attendus
Montant des travaux : 60 millions d'euros pour la Ville qui se félicite d'être la moins endettée de France. «
C'est de loin le plus gros investissement de la commune sur une infrastructure de ce type », confirme Eric
Salanoubat, le directeur des sports de la ville. L'objectif de cette future salle est de permettre aux nouveaux
habitants et personnes travaillant dans les immeubles de bureaux de faire du sport. Deux ZAC bordent le
complexe. Elles accueilleront bientôt entre 7.500 et 10.000 habitants et salariés. La Ville a opté pour une
répartition entre équipements publics, accessibles à tous, et privés. Si la majeure partie de l'ensemble sera
dédiée aux groupes scolaires, le complexe sportif proposera des espaces payants, comme un restaurant
de 120 couverts avec une terrasse privative, une salle de musculation, un centre médicalisé dédié au sport
thérapeutique ou encore un auditorium voué à accueillir conférences et autres réunions. Des équipements
privés loués ou sous la forme de prestation de service pourraient accueillir 2 millions de visiteurs annuels, selon
les prévisions de la Mairie. Contre 900.000 aujourd'hui. Un pareil espace serait susceptible, en sus, d'héberger
plusieurs décideurs du sport de haut niveau. « Certaines fédérations nationales et régionales regardent de
près l'avancée du projet », se félicite Eric Salanoubat. Fière d'une équipe de handball féminin jouant en
première division nationale, la Ville ambitionne d'ouvrir les portes de ce nouveau complexe à l'académie de
football Bernard Diomède. Les travaux devraient s'achever en 2020.

Tous droits réservés à l'éditeur

CHABANNE 269476555

Date : 23/07/2016
Pays : France

Date : 03 NOV 16
Journaliste : Marie Persidat
Périodicité : Quotidien
OJD : 274892

Page 1/2

L'ARENE
'-„
delaGLACE
L'Aren'lce sera
composée
de deux salles,
dont l'Eclipsé,
qui accueillera
des rencontres
des Bleus.

Le hockey a sa maison. Installe à Cergy-Pontoise (Val-d'Oise), cet équipement haut de gamme,
qui accueillera l'équipe de France, ouvre ses portes aux patineurs du dimanche dès ce week-end.
PAR MARIE PERSIDAT
A CERGY-PONTOISE (VAL-D'OISE)

DÈS SAMEDI, l'Aren'Ice accueillera ses premiers visiteurs
à Cergy-Pontoise (Val-d'Oise)
Avec ses deux patinoires, il
s'agit d'un véritable temple de la
glace, un équipement ambitieux permettant d'accueillir
l'équipe de France et le siège de
la Fédération de hockey sur glace. Mais pas seulement
• UN LIEU POUR LE SPORT
DE HAUT NIVEAU

La grande salle baptisée Eclipse
est conçue pour accueillir des
compétitions de très haut niveau Autour de la patinoire de
1800 m2, conforme aux dernières normes internationales,
3 000 spectateurs peuvent
prendre place Dans les vestiaires, les hockeyeurs profession-

Tous droits réservés à l'éditeur

nels trouveront un espace de
récupération avec salle de massage et piscine à bulles Non loin
des bureaux de la Fédération
française « Ce sera le Clairefontaine du hockey, résume
Sylvère Chamoin, directeur du
site, en référence au centre
technique national du football
A la différence qu'il s'agit ici
d'un lieu ouvert au public »
C'est là aussi que s'entraîneront
les deux clubs locaux. les Jokers, qui évoluent en 3e division
de hockey, et Cergy sports de
glace, le club de patinage artistique qui comptait dans ses rangs
le champion d'Europe 2011 Florent Amodio
• ILYAURA AUSSI
DES CONCERTS

Après démontage des rambardes et pose d'une couverture
sur la glace, la salle Eclipse peut
accueillir des matchs de hand-

ball, de tennis, des combats de
boxe mais aussi des spectacles,
notamment des concerts
« L'équipement son et lumière
est à la hauteur d'artistes de renommée nationale, c'est un vrai
petit Zénith », estime Sébastien
Filly, l'ingénieur qui a dirigé le
chantier pour le promoteur CFA
Ile-de-France «C'est très rare
d'avoir ce genre d'équipement
dans une patinoire » Dans cette
configuration, la salle aura une
capacité de 5 DOO spectateurs
Pas de panique, la glace ne devrait pas refroidir l'ambiance
des concerts « On peut baisser
la température de la patinoire
de 2 °C et dans la fosse, sur la
couverture, il fera entre 15 et
20 °C », nous promet-on
• UNE PATINOIRE OUVERTE
AU PUBLIC

Juste à côté de la grande salle,
une autre patinoire de dimen-

CHABANNE 4264359400508

Date : 03 NOV 16
Journaliste : Marie Persidat
Périodicité : Quotidien
OJD : 274892

Page 2/2

sions égales (les gradins en
moins) accueillera les pratiquants Nommée Equinox, elle
remplacera définitivement la
patinoire de Cergy-Préfecture
début novembre Les amateurs
de glisse s'élanceront pour 5 €
l'entrée (2,80 € la location de
patins) et 3,50 € pour les moins
de 16 ans
• LES SPECTATEURS
CHOUCHOUTÉS

Afin que le public qui prendra
place dans les gradins de la
grande salle n'ait pas froid durant les matchs de hockey sur
glace, des bouches de soufflage
se trouvent sous les sièges,
« afin de créer une bulle de
confort de 19 °C », précise Sébastien Filly Entre les deux patinoires, les spectateurs auront
à la leur disposition un espace
de vie avec des coins salons
dans une ambiance un peu

lounge Trois bars-buvettes
Les chiffres
complètent l'ensemble
• UN PROJET ARCHITECTURAL
AMBITIEUX

« C'est un équipement à l'échelle de l'agglomération », estime
Dominique Lefèbvre président
(PS) de l'intercommunalité
« Notre salle de spectacles va
rayonner dans tout l'ouest parisien » L'agglo versera aussi une
subvention annuelle de 3,5 M€
à l'UCPA, l'organisme chargé de
gérer le site L'ambition est aussi
architecturale puisque les concepteurs ont voulu créer « un
grand iceberg »
Ce bâtiment est « à la fois dur
et fragile comme la glace, détaille Lionel Devaux, de l'agence
Chabanne L'une des façades
sera irisée en fonction de la lumière, l'autre, à l'ouest, rappelle
des cascades de glace avec ses
tôles ondulées »

1800m2
de glace, c'est la
surface de
chacune des deux
patinoires. Le
public et les
sportifs évolueront
sur la même aire
de 30 rn sur GO m.

3000
spectateurs
pourront prendre
place autour de la
patinoire Eclipse
lors d'une
compétition
En configuration
concert, la salle
aura une capacité
totale de
5 DOO personnes.

41 MC, e est
le coût final
de l'Aren'lce.
25 MC proviennent
de subventions,
notamment de la
région Le reste
esta la charge de
la communauté
d'agglomération
de Cergy-Pontoise.
Celle-ci versera en
outre 3,5 M€ par
an à l'UCPA pour
le fonctionnement
du site.

2 ans de
travaux ont été
nécessaires Lin
délai assez court
pour ce type de
chantier qui a
commencé fin
2014

Tous droits réservés à l'éditeur

CHABANNE 4264359400508

Date : 11/11/2016
Heure : 15:08:48
Journaliste : Julien Duffé

www.leparisien.fr
Pays : France
Dynamisme : 0
Page 1/2

Visualiser l'article

Voici la future piscine écolo de la porte de Bagnolet

Des vues de la future piscine Davout de la rue Serpollet qui ouvrira fin 2019 dans le quartier Python-Duvernois
(XXe). Leo 3D/ Chabanne & Partenaires

A vant 2020, sportifs et les familles de l’est parisien pourront barboter écolo. Promise par la Ville dans le cadre
de son plan « Nager à Paris », la future piscine Davout (XX e ) a été présentée lors d’une réunion publique.
Elle s’élèvera fin 2019 rue Serpollet, à deux pas de la porte de Bagnolet. Tout en transparence, le bâtiment
signé par l’agence Chabanne & Partenaires abritera deux bassins de 25 m : l’un sportif de 6 lignes d’eau et
l’autre ludique de 4 lignes d’eau.

Tous droits réservés à l'éditeur

CHABANNE 284186226

Date : 11/11/2016
Heure : 15:08:48
Journaliste : Julien Duffé

www.leparisien.fr
Pays : France
Dynamisme : 0
Page 2/2

Visualiser l'article

Dotée d’un solarium et de grands toits végétalisés, la piscine Davout sera la première dans Paris à être
labellisée Haute qualité environnementale (HQE). Près d’un tiers de son énergie sera produit grâce à de la
récupération d’énergie ou via des panneaux solaires. Les premiers coups de pioche devraient débuter à la
mi-2017 pour un chantier dont le coût est estimé à 19 M€.

Visuel indisponible
Leo 3D/Chabanne & Partenaires
« Cette piscine va constituer un pôle très attractif dans ce quartier modeste, souligne Jacques Baudrier, élu
(PCF) du XX e et conseiller de Paris délégué au renouvellement urbain. Et c’est le premier signal d’un projet
d’ampleur ». Bâtie au pied de l’échangeur autoroutier, la cité Python-Duvernois a en effet été l’unique quartier
parisien retenu fin 2014 dans le cadre du nouveau programme national de renouvellement urbain (Anru 2).

Vidéo:
http://www.leparisien.fr/paris-75020/voici-la-future-piscine-ecolo-de-la-porte-debagnolet-11-11-2016-6316743.php
Le plan prévoit notamment la démolition d’au moins deux barres collées au périphérique. Les habitants seront
en partie relogés dans un nouvel immeuble au 134, boulevard Davout, aujourd’hui presque terminé. Des
commerces en pied d’immeuble et des lieux d’activité seront également créés ainsi que d’autres équipements
sportifs le long du périph. « Le projet va s’étaler sur 10 ans et représentera probablement plus de 100 M€
d’investissements » souligne Jacques Baudrier.
Visuel indisponible

Leo 3D/Chabanne & Partenaires

Tous droits réservés à l'éditeur

CHABANNE 284186226

Date : 12 NOV 16
Journaliste : Julien Duffe
Pays : France
Périodicité : Quotidien
OJD : 274892

Page 1/1

Nord Est

Voici la future piscine écolo
de la porte de Bagnolet
Un tiers de son énergie sera renouvelable. Ouverture prévue fin 2019.
PAR JULIEN DUFFE

sins de 25 rn l'un sportif de 6 lignes
d'eau et l'autre ludique de 4 lignes
deau
UN COÛT ESTIMÉ À19 MC

AVANT ZOZO, les sportifs et les familles de I est parisien pourront barboter écolo Promise par la Ville dans
le cadre de son plan « Nager à Paris »,
la future piscine Davout (XXe) a été
présentée lors d'une réunion publique Elle s'élèvera fm 2019 rue Serpollet à deux pas de la porte de Bagnolet Tout en transparence, le
bâtiment signé par l'agence Chabanne & Partenaires abritera deux bas-

Dotée d'un solarium et de grands
toits végétahsés la piscine Davout
sera la première dans Pans à être labelhsée Haute qualité environnementale (HQE) Près d un tiers de son
énergie sera produit grâce à de la récupération d énergie ou via des panneaux solaires Les premiers coups
de pioche devraient débuter à la mi2017 pour un chantier dont le coût
est estimé à 19 M€

« Cette piscine va constituer un
pôle très attractif dans ce quartier
modeste souligne Jacques Baudrier
élu (PCF) du XXe et conseiller de Paris
délégué au renouvellement urbain
Et c'est le premier signal d'un projet
d'ampleur » Bâtie au pied de èchangeur autoroutier la cité Python-Duvernois a en effet été l'unique quartier parisien retenu fm 2014 dans le
cadre du nouveau programme national de renouvellement urbain
(Anru 2)
Le plan prévoit notamment la démolition d'au moins deux barres collées au périphérique Les habitants
seront en partie relogés dans un nouvel immeuble au 134 boulevard Davout aujourd'hui presque terminé
Des commerces en pied d'immeuble
et des lieux d'activité seront également créés ainsi que d'autres équipements sportifs le long du pénph
« Le projet va s étaler sur 10 ans et représentera probablement plus de
100 MC d'investissements » souligne Jacques Baudrier
Vue de la future piscine Davout,
rueSerpollet(XX<0.

Tous droits réservés à l'éditeur

CHABANNE 9358269400507

PAYS :France
SURFACE :51 %
PERIODICITE :Quotidien

19 novembre 2016 - Edition Fil Gen

Populariser les sports de glace, le pari d'un nouvel
équipement en banlieue parisienne
Cergy-Pontoise, 19 nov. 2016 (AFP) Un nouvel équipement sportif dédié aux sports de glace et qui hébergera le "Clairefontaine" du hockey devait être
officiellement inauguré samedi soir par le ministre des Sports à Cergy-Pontoise (Val-D'Oise), a-t-on appris dans
un communiqué.
Baptisé Aren'Ice, ce complexe d'une capacité d'accueil de 4.500 personnes a ouvert ses portes début novembre au
nord de Paris.
Conçu par l'agence Chabanne et Partenaires, cette réalisation qui a coûté 42 millions d'euros évoque un iceberg
éclairé par des lames vitrées et sa toiture semble recouverte d'une couche de neige.
Le site de 15.000 m2 comprend deux patinoires. L'une est destinée aux familles tandis que la plus grande, de
30x60 mètres, sera dédiée aux compétitions internationales de hockey sur glace ou à des spectacles (une dizaine
par an).
Aren'Ice sera également le "Clairefontaine" du hockey sur glace, qui disposera sur place de son Centre national,
incluant le siège de la Fédération française et le pôle formation. "Des installations de haut niveau qui serviront à la
préparation de l'équipe de France en vue des championnats du monde 2017", que la France co-organise avec
l'Allemagne, précise le communiqué de l'agglomération de Cergy-Pontoise.
Des créneaux (3.300 heures annuelles) ont été réservés pour que le grand public puisse s'initier aux sports de glace
(patinage, hockey, karting sur glace) dans le cadre de stages et sessions organisées par l'UCPA.
"Ce nouvel équipement sera un vecteur d'attractivité (...) pour Cergy-Pontoise", explique Dominique Lefebvre, le
président de la Communauté d'agglomération de Cergy-Pontoise, cité par le communiqué. "L'affluence record que
nous avons constaté depuis l'ouverture montre bien l'intérêt du public pour ce type d'activité, à la fois sportive,
familiale et ludique", ajoute le député PS du Val-d'Oise.
Outre Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la jeunesse et des sports, la présidente de la Région Ile-de-France
Valérie Pécresse devait être présente à l'inauguration officielle ainsi que Florent Amodio, champion d'Europe 2011
de patinage artistique et originaire de Cergy-Pontoise.
evs/epe/jcc
Afp le 19 nov. 16 à 19 34.

TX-PAR-LLT33

Page 37

Tous droits de reproduction réservés

AGENCE FRANCE PRESSE MONDIALES
Pays : France
Périodicité : Quotidien Paris

Date : 19 NOV 16
Journaliste : evs/ epe/ jcc

Page 1/1

Populariser les sports de glace, le pari d'un nouvel équipement en
banlieue parisienne
hockey [ tourisme loisirs | architecture | BTP | sport
Cergy-Pontoise, France | AFP |
Un nouvel équipement sportif dédié aux sports de glace et qui hébergera le "Clairefontame" du hockey devait être officiellement inauguré
samedi soir par le ministre des Sports à Cergy-Pontoise (Val-D'Oise), a-t-on appris dans un communiqué.
Baptisé Aren'lce, ce complexe d'une capacité d'accueil de 4.500 personnes a ouvert ses portes début novembre au nord de Pans.
Conçu par l'agence Chabanne et Partenaires, cette réalisation qui a coûté 42 millions d'euros évoque un iceberg eclaire par des lames
vitrées et sa toiture semble recouverte d'une couche de neige
Le site de 15.000 rr>2 comprend deux patinoires. L'une est destinée aux familles tandis que la plus grande, de 30x60 mètres, sera
dédiée aux compétitions internationales de hockey sur glace ou a des spectacles (une dizaine par an).
Aren'lce sera également le "Clairefontame" du hockey sur glace, qui disposera sur place de son Centre national, incluant le siege de la
Féderation française et le pôle formation. "Des installations de haut niveau qui serviront à la préparation de l'équipe de France en vue
dea championnats du monde 2017", que la France co-organise avec l'Allemagne, précise le communiqué de l'agglomération de Cergypontoise.
Des créneau;' (3.300 heures annuelles) ont été réserves pour que le grand public puisse s'initier aux sports de glace (patinage, hockey,
karting sur glace) dans le cadre de stages et sessions organisées par l'UCPA.
"Ce nouvel équipement sera un vecteur d'attractivité (...) pour Cergypontoise", explique Dominique Lefebvre, le president de la
Communauté d'agglomération de Cergy-Pontoise, cité par le communiqué. "L'affluence record que nous avons constaté depuis
l'ouverture montre bien l'intérêt du public pour ce type d'activité, à la fois sportive, familiale et ludique", ajoute le député PS du Vald'Oise.
Outre Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la jeunesse et des sports, la présidente de la Région Ile-de-France Valerie Pécresse
devrait être présente à l'inauguration officielle ainsi que Florent Amodio, champion d'Europe 2011 de patinage artistique et originaire de
Cergy-Pontoise.
evs/epe/jcc

Tous droits réservés à l'éditeur

CHABANNE 8375289400509

Date : 19/11/2016
Heure : 11:15:50

fr.news.yahoo.com
Pays : France
Dynamisme : 0
Page 1/2

Visualiser l'article

Le hockey français a son palais à Cergy-Pontoise

L'Aren'Ice de Cergy jouxte le stade de foot
Monolithe blanc aux formes épurées, marbré de verre, l’Aren’Ice de Cergy-Pontoise, dans le Val-d’Oise,
apparaît au détour d’un rond-point tel un bloc de glace posé sur l’horizon. Discrètement ouverte au public le
5 novembre, la plus grande patinoire de France est officiellement inaugurée samedi 19 novembre, avec un
grand show d’animations, des matchs et des spectacles (programme ici).
Dessinée par le cabinet d’architectes Chabanne et partenaires, la luxueuse structure abrite deux pistes aux
normes internationales de 1 800 m 2 chacune. L’une ludique, pour tout public, baignée de lumière ; l’autre,
intérieur noir, pour les hockeyeurs, sertie de gradins d’une capacité de 3 000 à 4 500 spectateurs, selon qu’elle
est configurée en mode sport ou spectacles. « L’orientation architecturale a été pensée par rapport au besoin
sportif » , explique Lionel Devaux, responsable des grands projets pour Chabanne.
N’est-ce pas disproportionné pour une agglomération de 200 000 habitants de banlieue ? Pas du tout, estime
la Fédération française de hockey sur glace (FFHG), qui y a installé son siège, moyennant un loyer annuel de
380 000 euros. Tout le personnel a quitté les vieux locaux d’Issy-les-Moulineaux, certes moins loin de Paris
mais tellement moins beaux qu’à Cergy.
La FFHG a aussi profité du projet, débuté en 2007, pour y créer son propre « centre national ». Cette
dénomination officielle a contribué à convaincre les investisseurs et a permis de boucler le budget, de
43 millions d’euros – dont 19 millions payés par l’Etat et la région et 24 millions par la communauté
d’agglomération de Cergy-Pontoise. Voisin de couloir de la Fédération, au premier étage, l’Union nationale
des centres sportifs de plein air (UCPA) a, elle, décroché le contrat d’exploitation de l’Aren’Ice.
Ce 19 novembre l’enceinte va être pleine à craquer. De la piste ludique, ouverte gratuitement au public dès
10 heures, à la grande salle multisports. Là, les « Jockers de Cergy », club local de hockey sur glace (...)

Tous droits réservés à l'éditeur

CHABANNE 284581189

Date : 19/11/2016
Heure : 11:15:50

fr.news.yahoo.com
Pays : France
Dynamisme : 0
Page 2/2

Visualiser l'article

Lire la suite sur lemonde.fr : http://fr.news.yahoo.com/hockey-fran%C3%A7ais-palais-%C3%A0-cergypontoise-095052806.html

Tous droits réservés à l'éditeur

CHABANNE 284581189

http://immobilier.lefigaro.fr/article/cercy-pontoise-accueille-la-plus-grande-patinoire-defrance_3acb1ee4-a75d-11e6-8482-bccab3302ba7/
Date : 19/11/2016
Pays : France

Date : 19/11/2016
Heure : 10:52:42
Journaliste : Catherine Pacary

www.lemonde.fr
Pays : France
Dynamisme : 0
Page 1/5

Visualiser l'article

Le hockey français a son palais à Cergy-Pontoise
Démonstrations, initiations, match entre les « Jockers de Cergy » et les « Français volants de Paris »,
spectacles sont au programme de l’Aren’Ice inauguré samedi.

Monolithe blanc aux formes épurées, marbré de verre, l’Aren’Ice de Cergy-Pontoise, dans le Val-d’Oise,
apparaît au détour d’un rond-point tel un bloc de glace posé sur l’horizon. Discrètement ouverte au public le
5 novembre, la plus grande patinoire de France est officiellement inaugurée samedi 19 novembre, avec un
grand show d’animations, des matchs et des spectacles (programme ici).
Dessinée par le cabinet d’architectes Chabanne et partenaires, la luxueuse structure abrite deux pistes aux
normes internationales de 1 800 m2 chacune. L’une ludique, pour tout public, baignée de lumière ; l’autre,
intérieur noir, pour les hockeyeurs, sertie de gradins d’une capacité de 3 000 à 4 500 spectateurs, selon qu’elle
est configurée en mode sport ou spectacles. « L’orientation architecturale a été pensée par rapport au besoin
sportif », explique Lionel Devaux, responsable des grands projets pour Chabanne.

Tous droits réservés à l'éditeur

CHABANNE 284579829

Date : 19/11/2016
Heure : 10:52:42
Journaliste : Catherine Pacary

www.lemonde.fr
Pays : France
Dynamisme : 0
Page 2/5

Visualiser l'article

N’est-ce pas disproportionné pour une agglomération de 200 000 habitants de banlieue ? Pas du tout, estime
la Fédération française de hockey sur glace (FFHG), qui y a installé son siège, moyennant un loyer annuel
de 380 000 euros. Tout le personnel a quitté les vieux locaux d’Issy-les-Moulineaux, certes moins loin de Paris
mais tellement moins beaux qu’à Cergy.
La FFHG a aussi profité du projet, débuté en 2007, pour y créer son propre « centre national ». Cette
dénomination officielle a contribué à convaincre les investisseurs et a permis de boucler le budget,
de 43 millions d’euros – dont 19 millions payés par l’Etat et la région et 24 millions par la communauté
d’agglomération de Cergy-Pontoise. Voisin de couloir de la Fédération, au premier étage, l’Union nationale
des centres sportifs de plein air (UCPA) a, elle, décroché le contrat d’exploitation de l’Aren’Ice.

Tous droits réservés à l'éditeur

CHABANNE 284579829

Date : 19/11/2016
Heure : 10:52:42
Journaliste : Catherine Pacary

www.lemonde.fr
Pays : France
Dynamisme : 0
Page 3/5

Visualiser l'article

Ce 19 novembre l’enceinte va être pleine à craquer. De la piste ludique, ouverte gratuitement au public dès
10 heures, à la grande salle multisports. Là, les « Jockers de Cergy », club local de hockey sur glace de D2,
rencontrent les « Français volants de Paris », un choc entre le premier et le troisième au classement joué à
guichets fermés devant 3 000 personnes. Un sacré changement pour les Jockers, club francilien qui compte
310 licenciés, habitué à tourner autour des 400-500 spectateurs par match.
« Cela va être un beau spectacle ! Comme dans tout derby, il y a de la rivalité. Les Parisiens sont sur
une pente ascendante, cela ne va pas être facile ; nous, on a à cœur de faire bonne figure sur la nouvelle
patinoire », décrypte Antoine Dubois, 31 ans, capitaine des Jockers. Les conditions sont optimales, avec une
glace maintenue à – 10 degrés Celsius, des sièges munis de souffleurs à 19 °C dans les gradins, un son
et lumière au top.

Tous droits réservés à l'éditeur

CHABANNE 284579829

Date : 19/11/2016
Heure : 10:52:42
Journaliste : Catherine Pacary

www.lemonde.fr
Pays : France
Dynamisme : 0
Page 4/5

Visualiser l'article

L’infrastructure est unanimement appréciée. « On vient d’un hangar, où les gradins étaient en dur, la sono
mauvaise et nos locaux aveugles [la patinoire de la préfecture], confirme Christophe Cuzin, manageur général
des Jockers. « Là, c’est un autre monde ! C’est génial. La Fédé est là, cela crée une dynamique. Mais
maintenant il faut être à la hauteur. »
Objectif Ligue Magnus
L’homme voit grand pour ses 310 licenciés, dont 80 de moins de 9 ans : l’élite. La sélection féminine est
championne en titre. Les garçons, eux, visent la Ligue Magnus « dans cinq à six ans ». Mais auparavant ils
doivent remonter en D1. Ensuite, il faudra quadrupler le budget, actuellement de 500 000 euros annuels.
« La Ligue Magnus ? C’est réalisable, juge Antoine Dubois. Maintenant qu’on a les outils nécessaires,
allons-y gaiement ! » Il manque juste de nouveaux partenaires. Et peut-être enclencher un processus de
professionnalisation progressif. Actuellement, seuls les deux joueurs étrangers du club sont professionnels.
Les autres sont ingénieurs informaticiens, maçon, agent immobilier, instituteur… « On forme un gros panel
socioprofessionnel ! »
Samedi 19 novembre, ils vont faire un « match plein » pour l’emporter et – surtout ? – faire la promotion
de leur sport, qui ne compte que 21 000 licenciés. L’inauguration de l’Aren’Ice est l’occasion de séduire des
spectateurs qui connaissent peu le hockey. Et de les faire revenir, pour pratiquer ce sport « spectaculaire »
ou assister au Tournoi qualificatif olympique (TQO) de la sélection féminine, les 15, 16 et 18 décembre.
En attendant la nouvelle année. Ils vont alors côtoyer les Bleus sur la glace. L’équipe nationale doit en effet
s’entraîner à l’Aren’Ice pour préparer le Mondial de hockey 2017 organisé conjointement par la France et
l’Allemagne du 5 au 21 mai. « Je devrais retrouver des joueurs avec lesquels je jouais en junior, espère
Antoine Dubois, qui a débuté ce sport à 4 ans et demi. Mais j’aimerais surtout rencontrer les deux ou trois
joueurs qui évoluent dans le championnat américain : ce sont de véritables extraterrestres. »

Tous droits réservés à l'éditeur

CHABANNE 284579829

Date : 19/11/2016
Heure : 10:52:42
Journaliste : Catherine Pacary

www.lemonde.fr
Pays : France
Dynamisme : 0
Page 5/5

Visualiser l'article

⚠⚠ La billetterie pour le TPQO féminin à Cergy est ouverte ! ⚠⚠ http://t.co/2zKROopyp5 ⚠ObjectifJO
⚠TeamFrance ⚠⚠⚠⚠ ⚠⚠ http://t.co/oiT1VVrNqM
— Hockey_FRA (@Équipe France Hockey)
Accès
33, avenue de la Plaine-des-Sports (RER Cergy-Saint Christophe, puis quinze minutes à pied).

Tous droits réservés à l'éditeur

CHABANNE 284579829

PAYS :France

DIFFUSION :225362

PAGE(S) :6

JOURNALISTE :Mathilde Giard

SURFACE :71 %
PERIODICITE :Hebdomadaire

20 novembre 2016 - N°nc - Dimanche Paris

Sportsd'hiver sur Seine
GLISSELa place Saint-Sulpice en station de ski jusqu'à ce soir : l'occasion d'un tour de piste de dix activités givrées en Île-de-France
entre les sapins, genoux pliés>
• TEMPLE DE GLACE
IVSATHILDE
GIARD
chaque mouvement détecté,
À CERGY-PONTOISE
(95)
es flocons ne sont pas
presque comme si on y était.
Ouvert début novembre, le
Les tout-petits peuvent chausseulement
dans les
complexe en forme d'iceberg
vitrines : ce dimanche,
ser des skis pour de vrai, au
a été officiellement
inauguré
des canons spéciaux
jardin des neiges, où pousser
hier soir. L'Aren'Ice s'impose
produisent de la neige
sur les bâtons. L'espace enfant
comme une installation de haut
dans le Quartier latin et, dans
comprend aussi une piste de
niveau, siège de la Fédération
quelques endroits de la capiluge, avec une mini-butte. Un
française de hockey sur glace
tale, on peut déjà évoluer sur
décor qui donne envie d'une
et centre d'entraînement
de
l'équipe de France, à six mois du
la glace - mais pas sur la patibonne fondue : çatombe bien,
championnat du monde de cette
noire éphémère du parvis de
un fromager savoyard en prépare une sous les yeux des
discipline, en mai 2017. Même
l'Hôtel de ville, qui ne sera pas
les débutants peuvent y découremise en place cet hiver. Une
passants.
bise fraîche souffle sur Paris,
e
vrir les plaisirs de la glisse, puis
Place Saint-Sulpice (6 ), de 10 h à
recharger leurs batteries à l'Ice
et le port de gants est recom17 h aujourd'hui,
france-montagnes,
Bar. Seul hic : aucun transport
mandé, voire obligatoire pour
com/saint-germain-des-neiges
en commun ne dessert la patipatiner...

GRAN D PALAIS...
noire pour l'instant.
DES GLACES (8 e )

L


SAINT-GERMAIN-DESNEIGES AUJOURD'HUI

e

(6 )

Bars transformés
en
chalets aux couleurs desdifférents massifs, vin chaud, neige
artificielle... Jusqu'à ce soir,
les professionnels de la montagne établissent leur camp
de base place Saint-Sulpice et
dans les rues Princesse, Guisarde et des Canettes (6 e). Il
s'agit de la quatrième édition
de Saint-Germain des Neiges,
lancé en 2012, après une pause
l'an passé en raison des attentats. Prévoir son maillot de
bain pour tester la nouveauté
2016 :un « sauna bulle », dans
un cylindre en bois, une vitre
ronde aux extrémités, jouxté
d'un Jacuzzi où barboter sous
le ciel parisien. Toutes les
activités sont gratuites. Les
habitués retrouveront le Big
Air, u n tremplin des neiges
sur lequel les moniteurs de
l'ESF (École du ski français)
enchaînent les sauts free style
à ski ou snowboard. Lé quidam dévalera la pente de façon
plus confortable à bord d'une
grosse bouée. En arrière-plan,
à défaut des sommets des
Alpes ou des Pyrénées, les
tours de l'église Saint-Sulpice,
pas moins majestueuses.

Ce serait la plus grande
patinoire éphémère de l'Hexagone, la plus grande patinoire
indoor du monde, abritée par
la plus grande verrière d'Europe... On ne peut rêver plus
bel écrin, sous les élégantes
voûtes du Grand Palais. Pour
la troisième fois depuis 2012
- en alternance avec une fête
foraine -, une couche de glace
revêt le sol sur 2.700 m 2, offrant
une glisse vraiment magique,
animée le soir par des DJ dans
de féeriques jeux de lumière.
Du 14 décembre

au 2 janvier,
de 10 h à 13 h et de 14 h à 20 h,
15 € (enfants 10 €), nocturne avec
dancefloor de 2 1 h à 2 h, 25 €,
au Grand Palais (8 e ),
facebook.com/
LeCrandPalaisDesGlaces
• HOCKEY SUR GLACE
SUR LA TOUR EIFFEL (7 e)

Une patinoire réapparaîtra mi-décembre au premier
étage de la Dame de fer, 57 m
au-dessus de la Seine, Thématique de cet hiver : le hockey sur
glace (initiations, animations...).
Un bar en plein air permettra
de déguster un chocolat chaud
pas loin du vertigineux plancher en verre. L'accès àla piste
est gratuit, ainsi que le prêt de
patins. Des patinettes et des
chaises-luges pingouins sont
proposées aux bambins, et des
Le biathlon
est aussi à chaises-luges prévues pour les
l'honneur. Deux pistes circu- personnes à mobilité réduite.
De mi-décembre à mi-février sur
laires entourent la fontaine,
e
terminées par deux pas de tir la tour Eiffel (7 ), tous les jours
à la carabine laser. Autre spot de 10 h 30 à 22 h 30 (horaires à
confirmer), accès il € en ascenseur,
à sensation: le simulateur
toureiffel.paris
de ski en 3D. Debout sur un 7 € par l'escalier,

Page 39

De 10 h à 20 h le samedi, de 10 h
à 19 h le dimanche à Cergy-Pontoise
(95), entrée 5 €, patins 2,80 €,
are ni ce, cergypontoise.fr


FINES LAMES AU
e
DES CHAMPS
(8 )

PIED

Elle est la première patinoire éphémère
en service, depuis une semaine, au tout
début du marché de Noël des ChampsElysées, vers la place de la Concorde, côté
Seine. L'atmosphère devrait gagner en
féerie avec le lancement, demain, à 18 h,
des illuminations de la belle avenue par le
champion olympique de judo Teddy Riner.
Jusqu'au 8 janvier, de 10 h 30 à 23 h (minuit les
vendredis et samedis), côté Concorde (8 e), tarifs :
10 € (8 € moins de 12 ans),



patinoiredeparis.fr

GLISSE AU ZO O DE VINCENNES

(12

e

)

Une patinoire de 200 m 2 s'installe pour
la première fois au cœur des cinq zones du
pare zoologique de Paris. Entre deux visites
aux animaux, on s'amusera à reproduire,
sur ses patins, la posture du cygne ou de
l'éléphant, selon sagrâce naturelle ! A partir
du 17 décembre, l'espace sera accessible
à la fermeture des enclos, de 17 h à 20 h,
au prix de 5 €, dans une ambiance festive
avec des food-trucks et des bêtes de tout
poils en déco...
Du 2 décembre au 4 janvier, accès libre au sein
du zoo de Vincennes (12 e) , ouvert de 10 h à 17 h.
Tarifs : 22 €, 16,50 € (jeunes), 14 € (enfants).
parczoologiquedeparis.fr



PATINER

ÉCOLO À VERSAILLES

(78)

Sasurface synthétique de 300 m 2 fonctionne sans eau ni électricité. Quelques
animations seront proposées sur ce terrain
de j eu situé devant l'hôtel de ville, dont du
hockey sur glace, en référence aux Championnats du monde à Paris en mai 2017.
Du 3 décembre

au 2 janvier

à Versailles

(78),

Tous droits de reproduction réservés

PAYS :France

DIFFUSION :225362

PAGE(S) :6

JOURNALISTE :Mathilde Giard

SURFACE :71 %
PERIODICITE :Hebdomadaire

20 novembre 2016 - N°nc - Dimanche Paris

tarifs : 7 €, 5 € (enfants), horaires hors
vacances et vacances scolaires sur
versailles-tourisme.com


CHARLÉTY

PREND

DE L'ALTITUDE

(13

e

)

Il faudra attendre les vacances de Noël
pour que ce stade retrouve son blanc
manteau, transformé en station de ski.
Les 3-16 ans s'amuseront, gratuitement,
sur les pistes de luge, les tyroliennes, la
patinoire, un mur d'escalade àgravir armé
d'un piolet...
Du 19 décembre au 3 1 janvier,
stade Charléty (13 e ).



DEUX

ROCS GIVRÉS

Ces patinoires éphémères ne doivent
pas faire oublier les deux structures pérennes intra-muros : l'espace sportif Pailleron, de 800 m 2, etlapatinoire Sonja-Henie,
dans le complexe AccorHotels Arena. Cette
dernière organise des soirées thématiques
le samedi, « Caliente » le 27 novembre puis
« Tempête de neige » le 17 décembre, un
sacré chaud-froid.
Espace Pailleron (19 e) , de 12 h 30 à 22
le samedi, de 12 h à 18 h le dimanche,
pailleron19.com,
4,2 0 €, patins 3 €,
tél. 0147 20 27 70 ; Sonja Henie (12 e )
(6 € en soirée), patins 3 €, tél. 015870



TROCADÉRO

« ON ICE » (16

e

)

Après deux ans d'absence en raison de
travaux de rénovation, le marché de Noël
Trocadéro on Ice revient avec sa patinoire
de 300 m 2 à la vue imprenable sur la tour
Eiffel, sous son sapin... L'accès est gratuit
avec ses propres patins, sinon location
payante. Un sentier ludique permettra de
s'initier au ski de fond et aux raquettes. Sous
2
un igloo de 200 m , le Dôme, possibilité de
se restaurer et d'assister à des spectacles
et àdes projections en 3D. Les chalets proposent des spécialités de toute l'Europe.
Du 15 décembre

au 3 janvier

au Trocadéro

(16 e) ,

de 11 h à 21 h tous les jours.

h 30
entrée
entrée 4 €
16 75,

accorhoteisarena.com/fr/arena/la-patinoire

PHOTOS
BOURBOUtlS
GUILLAUME

Page 40

: PLAINP1ÇTURE/DESIGN
; DIDIER

PICS/SPYROS

LEFEVRE ; EMERIC

LIVINEC

;

GUERIN/CHABANNEBPARTENAIRES

Tous droits de reproduction réservés

LES ECHOS ENTREPRISES
COLLECTIVITES

&
Date : 23 NOV 16
Page de l'article : p.5
Journaliste : Agathe Mercante

Pays : France
Périodicité : Hebdomadaire

Page 1/2

INITIATIVES LOCALES

Le Clairefontaine
du hockey
s'installe à Cergy
SPORT//La communauté d'agglomération
de Cergy-Pontoise vient d'inaugurer l'Aren'Ice.
Cet imposant complexe accueillera le siège
de la Fédération française de hockey sur glace.
Agathe Mercante
amercante@lesechos.Jr
II aura fallu plus de deux ans de travaux pour
la faire émerger de terre. Le week-end dernier,
à l'occasion d'un spectacle avec la participation
de Yaman Okur (chorégraphe de Madonna),
Florent Amodie (champion d'Europe de patinage artistique) et Slimane (vainqueur de « The
Voice »), la communaute d'agglomération de
Cergy-Pontoise a inaugure l'Aren'Ice. Cet équipement sportif, composé de deux patinoires,
sera à la pratique du hockey sur glace ce que
sont les centres de Clairefontaine au football et
de Marcoussis au rugby. Il est désormais le
siège de la Federation française de hockey sur
glace (FFH), le centre d'entraînement de
l'Equipe de France et il accueillera, en 2017, les
matchs du Championnat du monde de hockey,
dont la France est co-organisatnce avec l'Allemagne. D'une taille de 13.000 m2, le complexe
propose deux patinoires de 1.800 m2 chacune.
L'une, qui compte 300 places en gradins, est
destinée a la pratique de ce sport pour les
scolaires, le public et les associations. La
seconde, en revanche, a tout d'un petit Bercy.
Modulable à loisir, elle peut accueillir plus de
3.000 personnes en configuration patinoire et
près de 5.000 a l'occasion de matchs de handball, de volley-ball, de basket-bail ou de tennis,
ainsi que de grands événements culturels - à
raison d'une dizaine par an. Pour un budget
global de 42 millions d'euros, l'édifice, signé
par le cabinet d'architectes Chabanne et Partenaires, a des airs d'iceberg. « Cergy-Pontoise a

Tous droits réservés à l'éditeur

déboursé 7 millions d'euros », détaille Dominique Lefebvre, president de la communaute
d'agglomération et députe du département, qui
se félicite du choix de la FFH de s'implanter
dans le Val-d'Oise.
Un quartier en devenir
« Nous étions en concurrence avec des villes
comme la Courneuve, ou Evry », se souvient-il.
« L'agglomération a une histoire avec ce sport »,
justifie-t-il, citant le club des sports de glace de
Cergy-Pontoise ou encore les Jokers, l'équipe
locale. Tous deux viennent d'installer leurs
quartiers dans l'imposante Aren'Ice, a la suite
de la fermeture de la patinoire de Cergy, qu'ils
occupaient depuis 40 ans. « Nous aurions pu
rénover cet equipement, maîs il fallait une
remise aux normes importante et pour le même
budget, nous n'aurions pas pu faire mieux
qu'une réhabilitation médiocre », estime Dominique Lefebvre, qui a préferé bâtir l'Aren'Ice à
quèlques kilomètres de là, dans la plaine des
Lmandes Situé à quèlques dizaines de minutes
à pied de la gare du RER A Cergy Saint-Christophe, cet espace de 57 hectares accueille également un vaste complexe dédie au football. A la
place des terres et herbes folles qui entourent
les deux centres sportifs, seront bientôt construits des immeubles, un écoquartier de 1.500
logements, une boîte de nuit ainsi qu'un centre
commercial. Un bus reliera bientôt la gare de
RER a ce quartier Maîs l'isolement temporaire
du lieu n'entame en rien le succes de l'Aren'Ice.
Ouverte au public durant deuxjours, elle a
accueilli plus de 3.000 visiteurs. •

CHABANNE 4947379400504

LES ECHOS ENTREPRISES
COLLECTIVITES

&

Pays : France
Périodicité : Hebdomadaire

Date : 23 NOV 16
Page de l'article : p.5
Journaliste : Agathe Mercante

Page 2/2

JU3 Le complexe dispose de deux patinoires de 1.800 m2 chacune. L'une pour les scolaires,
le public et les associations, la seconde pour les professionnels et l'organisation d'événements
Sportifs OU Culturels. Photo Chabanne Architecte

Tous droits réservés à l'éditeur

CHABANNE 4947379400504

Date : 23/11/2016
Heure : 13:20:16
Journaliste : Agathe Mercante

www.lesechos.fr
Pays : France
Dynamisme : 0
Page 1/2

Visualiser l'article

Le Clairefontaine du hockey s'installe à Cergy

modulaire. - Photo Chabanne Architecte
La communauté d'agglomération de Cergy-Pontoise vient d'inaugurer l'Aren'Ice. Cet imposant complexe
accueillera le siège de la Fédération française de hockey sur glace.
Il aura fallu plus de deux ans de travaux pour la faire émerger de terre. Le week-end dernier, à l'occasion
d'un spectacle avec la participation de Yaman Okur (chorégraphe de Madonna), Florent Amodio (champion
d'Europe de patinage artistique) et Slimane (vainqueur de « The Voice »), la communauté d'agglomération de
Cergy-Pontoise a inauguré l'Aren'Ice. Cet équipement sportif, composé de deux patinoires, sera à la pratique
du hockey sur glace ce que sont les centres de Clairefontaine au football et de Marcoussis au rugby. Il est
désormais le siège de la Fédération française de hockey sur glace (FFH), le centre d'entraînement de l'Equipe
de France et il accueillera, en 2017, les matchs du Championnat du monde de hockey, dont la France est coorganisatrice avec l'Allemagne. D'une taille de 13.000 m 2 , le complexe propose deux patinoires de 1.800 m
2 chacune. L'une, qui compte 300 places en gradins, est destinée à la pratique de ce sport pour les scolaires,
le public et les associations. La seconde, en revanche, a tout d'un petit Bercy. Modulable à loisir, elle peut
accueillir plus de 3.000 personnes en configuration patinoire et près de 5.000 à l'occasion de matchs de
handball, de volley-ball, de basket-ball ou de tennis, ainsi que de grands événements culturels - à raison
d'une dizaine par an. Pour un budget global de 42 millions d'euros, l'édifice, signé par le cabinet d'architectes
Chabanne et Partenaires, a des airs d'iceberg. « Cergy-Pontoise a déboursé 7 millions d'euros » , détaille
Dominique Lefebvre, président de la communauté d'agglomération et député du département, qui se félicite
du choix de la FFH de s'implanter dans le Val-d'Oise.

Tous droits réservés à l'éditeur

CHABANNE 284767325

Date : 23/11/2016
Heure : 13:20:16
Journaliste : Agathe Mercante

www.lesechos.fr
Pays : France
Dynamisme : 0
Page 2/2

Visualiser l'article

Un quartier en devenir
« Nous étions en concurrence avec des villes comme la Courneuve, ou Evry » , se souvient-il. «
L'agglomération a une histoire avec ce sport » , justifie-t-il, citant le club des sports de glace de CergyPontoise ou encore les Jokers, l'équipe locale. Tous deux viennent d'installer leurs quartiers dans l'imposante
Aren'Ice, à la suite de la fermeture de la patinoire de Cergy, qu'ils occupaient depuis 40 ans. « Nous aurions
pu rénover cet équipement, mais il fallait une remise aux normes importante et pour le même budget, nous
n'aurions pas pu faire mieux qu'une réhabilitation médiocre » , estime Dominique Lefebvre, qui a préféré bâtir
l'Aren'Ice à quelques kilomètres de là, dans la plaine des Linandes. Situé à quelques dizaines de minutes à
pied de la gare du RER A Cergy Saint-Christophe, cet espace de 57 hectares accueille également un vaste
complexe dédié au football. A la place des terres et herbes folles qui entourent les deux centres sportifs, seront
bientôt construits des immeubles, un écoquartier de 1.500 logements, une boîte de nuit ainsi qu'un centre
commercial. Un bus reliera bientôt la gare de RER à ce quartier. Mais l'isolement temporaire du lieu n'entame
en rien le succès de l'Aren'Ice. Ouverte au public durant deux jours, elle a accueilli plus de 3.000 visiteurs.

Tous droits réservés à l'éditeur

CHABANNE 284767325

LES ECHOS WEEK END
Date : 25/26 NOV 16
Page de l'article : p.14,16
Journaliste : Alice d'Orgeval

Pays : France
Périodicité : Hebdomadaire

Page 1/2

ESPRIT WEEK-END

L'AGENDA A PARIS
O AILLEURS

Tout sur l'aurore
Avec l'arrivée de l'hiver, s'annonce la saison
des aurores boréales. Cette exposition éphémère
dans le Marais organisée par l'Office de Tourisme
de Norvège fait vivre à travers film, exposition
et espace de réalité virtuelle la magie des nuits
arctiques. On peut même apprendre
à les photographier. Jusqu'à dimanche IS heures.
Espace Marais, 5 bis rue de Beauce, 75003.
O FESTIVAL

Cocktail time

Les Lofoten, en Noruège, un lieu idéal pour admirer les aurores boréales.

C'est l'occasion ou jamais d'explorer la nouvelle
scène parisienne du cocktail : la cinquième
édition du Paris Cocktail Festival investit
jusqu'à dimanche une trentaine de lieux, avec
IOU cocktails en dégustation et de nombreux
événements, comme vendredi, un dîner
« food-pairing » chez Dersou (photo ci-dessus).
Samedi, un parcours ludique en 20 étapes
et, dimanche, un rassemblement autour
d'ateliers et de conférences,
www.pa ris-cockta il-festi val co rn

Tous droits réservés à l'éditeur

ÉPHÉMÈRE
Table avec vue
Une table perchée dans les arbres avec vue
panoramique sur la Concorde : c'est la nouvelle
expérience à tester au restaurant éphémère
Sohso installe I, avenue des Champs-Elysées.
Menée par le chef Manuel Martinez, Meilleur
ouvrier de France et une étoile Michelin, la table
sert, dans un décor de cabane design, ceviches
et viandes au feu de bois. Jusqu'au 8 janvier.
www.sohso.fr
SPORT
Patinoire XXL
Une nouvelle patinoire ouvre ses portes
à Cergy-Pontoise : avec deux terrains
de dimensions olympiques, l'Aren'Ice affiche
l'ambition d'être la plus grande de France.
Ce nouveau temple de la glace, conçu par
les architectes Chabanne et Partenaires,

proposera spectacles et événements sportifs.
Il est aussi ouvert au public.
www.arenice.cergypontoise.fr
O EXPOSITION

L'art relax
Une centaine de galeries (dont la galerie Binôme,
avec l'artiste Hein Gorny photo ci-dessous)
resteront ouvertes dimanche de 12 heures
à 19 heures pour une demi-journée de fête
intitulée « Un dimanche à la galerie ». Cette
deuxième édition est l'occasion de découvrir
le meilleur de la création contemporaine
du Marais, de Saint-Germain-des-prés
etde Belleville. www.undimanchealagalerie.com

CHABANNE 4576679400503

LES ECHOS WEEK END
Date : 25/26 NOV 16
Page de l'article : p.14,16
Journaliste : Alice d'Orgeval

Pays : France
Périodicité : Hebdomadaire

Page 2/2

O PHOTO

Lumières sur la ville
Dans les années 50, Nicolas Nicolaïevitch
Yantchevsky réalisait les couvertures des livres
de Georges Simenon, effectuant des mises
en scène en clair-obscur avec l'unique éclairage
urbain disponible. Amateurs des beaux tirages
noir et blanc, cette exposition à la BNF est
pour vous. Jusqu'au 4 décembre. « Lumière
sur la ville, photographies de Nicolas
N. Yantchevsky ». www.bnf.fr

FAMILLE
Viral
Des microbes au fou rire, le Palais
de la Découverte s'intéresse pour cette première
exposition de la saison à la contagion : comment
une épidémie se développe t-elle? Pourquoi
baille t-on ? Peut-on savoir si une vidéo
deviendra virale ?... De l'infiniment petit
à la rumeur publique, tout s'attrape.
Et s'explique! «Viral», jusqu'au 27 août.
www.palais-decouverte.fr
SPA
Lâcher-prise
Entièrement rénové l'an dernier, le Terrass"
Hôtel, célèbre pour sa vue sur les toits de Paris,
achève sa métamorphose avec l'ouverture
d'un spa Nuxe. Equipé de sauna, hammam
et douche suédoise, l'espace est aussi ouvert
aux Parisiens avec deux formules de massage
relaxant: l'intégrale en trois heures et quart
ou quarante-cinq minutes pour les plus pressés.
www.terrass-hotel.com

Sans titre, Paris, de Nicolas Yantcheusky.

Tous droits réservés à l'éditeur

DANSE
Pas de trois
Les amateurs de danse ont rendez-vous samedi
après-midi à la Fondation Louis Vuitton pour
un «récit-danse» de L'Après-midi d'un faune
de Debussy, dans la chorégraphie de Nijinsky
revue par Nicolas Le Riche. Sur scène,
la danseuse étoile Clairemarie Osta interprétera
cette variation du ballet culte, sur une lecture
d'Éric Génovèse de la Comédie-Française.
Réservez aussi, dès maintenant, le week-end
des 2 et 3 décembre. Le Sacre du printemps

d'Igor Stravinsky chorégraphié par l'Américain
Daniel Linehan avec 13 jeunes danseurs issus
de l'école de Anne Teresa De Keersmaeker.
www. billetterie.fondationlouisvuitton.fr
BNF-François Mitterrand, quai François
Mauriac, 75013. Alice d'Orgeval

VOITURE-BALAI
LE MEXIQUE AU GRAND PALAIS
On fonce se réchauffer au Grand Palais
qui expose pendant deux mois encore
cette très réjouissante rétrospective sur
le Mexique au xxe siècle, la première sur
les arts mexicains depuis soixante ans. On
y croise les figures majeures du muralisme,
Frida Kahlo, Diego Rivera, José Clémente
Orozco (photo : Les Femmes des soldats),
mais aussi des personnalités du cinéma,
de la musique, de la littérature ou encore
de la photo, www.grandpalais.fr

CHABANNE 4576679400503

http://www.lesechos.fr/week-end/voyages/voyages/0211521496583-lagenda-a-paris-2045703.php#
Pays : France
Date : 25/11/2016

Date : 07 / 13 DEC 16
Page de l'article : p.5-7
Pays : France
Périodicité : Parution Irrégulière

Page 1/3

continue de défendre l'ancienne majorité (plus de 2 kilomètres, des bureaux et
des logements, près de 200 millions
d'euros sur vingt-cinq ans). Le maire
socialiste sortant, Frédéric Béatse, regrette d'ailleurs le « manque d'ambition » de son successeur : « Au lieu de
combler les trémies et de repenser la
circulation, on va poser une dalle sur
une rocade : c'est digne des années 1970,
plus personne ne fait cela ! »

En 2019, les transformations du bas du centre-ville
et du quai Saint-Serge lanceront la reconquête
des berges de la Maine, version Christophe Béchu.
C'est aujourd'hui encore le royaume des
voitures. Mais plus pour longtemps : la
reconquête des rives de la Maine va
commencer dans quèlques mois, avec
la couverture de la 2 x 2 voies qui longe
le château, entre le pont de Verdun et
la place Molière.

4,3 hectares seront aménagés dans
le bas du centre-ville et livrés en 2019, si
tout se déroule comme prévu. Un premier chantier modeste (300 mètres de
rives aménagés, 20 millions d'euros
hors taxes), sans commune mesure avec
le programme Rives nouvelles que

Un maire passe, l'architecte reste
C'est pourtant François Grether qui
pilote le projet Coeur de Maine du nouveau maire, celui-là-même qui avait
élaboré la précédente version avec
l'équipe Béatse! « J'ai demande une
entrevue avec Christophe Béchu après
son élection en 2014 pour lui dire que
nous étions prêts à servir ses orientations, d'autant que j'avais cru comprendre qu'il souhaitait agir vite, explique
l'architecte et urbaniste parisien. Jl a
accepté. Je n'ai pas l'impression

Les rives de la Maine seront rendues
au public. Cet espace côtoiera une place
Molière réaménagée, oùpassera la lignes
du tramway, au plus tôt en 2022.

Tous droits réservés à l'éditeur

CHABANNE 0633989400501

Date : 07 / 13 DEC 16
Page de l'article : p.5-7
Pays : France
Périodicité : Parution Irrégulière

Page 2/3

d'avoir changé les grands axes de la
réflexion, mais nous avons pris en
compte dè nouvelles demandes,
comme le passage du tram. » Pour
Christophe Béchu, il s'agit de « réparer
une saignée ». « Et c'est audacieux d'un
point de vue urbanistique », assure-t-il.
L'espace actuellement ouvert audessus des voies de circulation accueillera une « prairie » de 100 mètres de longueur sur 35 mètres de largeur. Surélevée, elle fera office de promontoire sur
la Maine. « C'est une grande terrasse
scénographique adaptée à toutes sortes
d'usages, événementiels ou quotidiens », explique François Gréther. Les
sorties des voies des berges seront

modifiées pour que les piétons puissent
profiter des quais. Cet espace public
côtoiera une place Molière réaménagée,
où passera la ligne B du tramway,
au plus tôt en 2022 (voir l'encadré cidessous). Un nouveau pont y débouchera, qui devrait, lui, être prêt dès 2019. En
attendant le tram, cet ouvrage discret,
posé sur deux piles, sera exclusivement
réserve aux piétons et aux vélos.
Un nouveau lieu de rassemblement
A l'autre extrémité, la promenade JeanTurc ne subira que quèlques ajustements. Une aire de jeux sera notamment construite au pied de la montée
Saint-Maurice, qui mène à la cathé-

drale. La rue Baudrière donnant sur le
pont de Verdun séparera cette partie du
reste de l'esplanade, mais la vitesse y
sera limitée à 30 km/h. A l'arrière, la
place de la Poissonnerie sera transfigurée en un petit mail garni de platanes.
Le parking à ciel ouvert laissera place à
un espace qui devrait accueillir des
commerces de bouche et de la restauration. Il sera surmonté d'une vaste terrasse avec vue.
A ce niveau, comme partout entre
le pont de l'Atlantique et le pont JeanMoulin, la circulation sur les voies des
berges sera réduite de 70 km/h à
SO km/h afin de minimiser les nuisances. Des trottoirs élargis et la créa-

Le tramway
n'est pas
près de passer
Depuis deux ans, les Angevins
peuvent emprunter la ligne B
du tramway... sur Internet,
au travers d'une vidéo très
réaliste qui simule le tracé de
9,9 kilomètres, souhaité par
l'équipe de Christophe Béchu.
Au départ du campus de
Belle-Beille, la rame rejoint
la Doutre par le boulevard
du Bon-Pasteur et franchit
la Maine à l'extrémité sud
de la place La Rochefoucauld,
grâce à un nouveau pont
de 135 mètres réserve à la
circulation douce (8 millions
d'euros). Le voyage se poursuit
jusqu'à la place Molière
et à Saint-Serge université,
pour se terminer, huit arrêts
plus tard, àMonplaisir,
via l'avenue Montaigne. Ou
comment relier deux quartiers
sensibles au cœur d'Angers
et réconcilier les deux centresvilles, la Doutre et la cité

Tous droits réservés à l'éditeur

Christophe Béchu (LR) reporte les travaux de la ligne B à 2022 pour des raisons financières. Selon
l'opposition (PS), c'est plutôt un recul d'ordre électoral, qui entraîne un surcoût de 1,3 million d'euros.
historique. Cependant, du
virtuel à la réalité, le décalage
sera plus important que
prévu : annonce en 2019,
la ligne a été reportée à 2022...
au mieux. Motif invoqué :
l'agglomération ne pourrait
pas débourser les 245 millions
d'euros nécessaires sans
augmenter les impôts.
L'opposition y voit plutôt
un recul d'ordre électoral
et une dose d'amateurisme :
« Alors que nous avions réalisé

des études avancées,
Christophe Béchu a souhaité
changer le tracé, regrette
le socialiste Frédéric Béatse.
Et il s'est aperçu que cela était
techniquement impossible
sans réaliser des travaux en
fin de mandat, ce qui pourrait
perturber sa campagne
municipale de 2020.
Ce retard est d'autant plus
dommageable qu'il entraîne
un surcoût de 1,3 million
d'euros et que les taux

d'intérêt, actuellement, sont
bas. Nous avions une belle
fenêtre, c'était le moment
d'emprunter. » L'équipe
en place assume ce surcoût
« minime par rapport au
budget global ». Et rappelle
volontiers que la ligne A
du tramway avait été mise en
service en 2011, trois ans après
la date initialement prévue
par la gauche. A Angers,
quand on attend le tram,
il ne faut pas être pressé...

CHABANNE 0633989400501

Date : 07 / 13 DEC 16
Page de l'article : p.5-7
Pays : France
Périodicité : Parution Irrégulière

Page 3/3

lion de descentes plus confortables favoriseront les promenades des Angevins sur les bords de la rivière.
« Ce nouveau secteur va devenir une
extension de l'hypercentre qui enjambe
la Maine », résume Roch Brancour (les
Républicains), l'adjoint au maire chargé
de l'urbanisme. Il pourrait d'ailleurs
être un nouveau lieu de rassemblement, supplantant la place du Ralliement, laquelle cumule les handicaps :
elle est asymétrique, en pente et encombrée par la ligne de tramway.
Le second volet du programme Coeur
de Maine se prépare à un kilomètre en
amont, quai Saint-Serge. Près de la faculté et du multiplexe Gaumont, sur la
rive en face du CHU, le secteur devrait
s'affirmer à la fois dans le domaine de la
formation, en s'appuyant sur les dynamiques hospitalière et universitaire, et
sur le terrain des loisirs. Le pari est osé :
aujourd'hui, il a plutôt des allures de
vieille zone d'activités de périphérie.
Saint-Serge, quartier dè la nuit ?
L'opération débutera avec la démolition de la halle SNCF et l'aménagement
de la partie sud d'ici à 2019 (15 hectares,
SS millions d'euros d'investissement).
Le changement le plus flagrant se traduira par la construction de la patinoire
en face du multiplexe Gaumont, au
niveau de la station de tram Berges de
Maine (voir l'encadré ci-contre). Il jouxtera un parc urbain de 5 hectares aménage en zone inondable, un skatepark
et le nouveau mail des présidents, prolongement du mail François-Mitterrand. La rive, très large à cet endroit,
sera également mise en valeur.
La suite de ce programme est plus
floue, d'autant que les responsables
politiques souhaitent limiter l'investissement public... « Ce sera progressif »,
admet Christophe Béchu. Des discussions sont en cours avec des écoles de
commerce et d'informatique pour une
éventuelle implantation sur le site.
L'équipe municipale évoque également
la possibilité de transformer le quai

Tous droits réservés à l'éditeur

Jusquà 2 500 spectateurs pourront applaudir les hockeyeurs Les Ducs d'Angers en 2019,
contre 1000 aujourd'hui. Une seconde piste sera réservée au grandpublic et aux scolaires.

Une patinoire haut de gamme
Les Ducs d'Angers
devraient attaquer
la saison 20192020 dans une
arène digne de
leur rang. Dans
l'élite depuis 1992,
régulièrement sur
le podium de la
Ligue Magnus, les
hockeyeurs locaux
vont enfin quitter
la vétusté
patinoire du Haras
(dont l'avenir reste
incertain) pour

faire crisser leurs
patins juste
en face de l'arrêt
de tramway
Berges de Maine.
En juillet 2019,
les grillages et
les entrepôts qui
bordent la voie
auront laissé la
place à un élégant
bâtiment blanc
aux lignes invitant
à la glisse, dessiné
par Chabanne
Architecte,

Saint-Serge en quartier de la nuit, avec
des bars, des concerts, des salles de
spectacle. « Ce serait sans doute apprécié par les 38000 étudiants d'Angers
et les habitants, mais nous devons
éviter les dégradations et garantir la
sécurité de tous. Dans l'équipe, nous
souhaitons notamment prendre en
compte le point de vue des femmes »,
indique Michel Ballarini, directeur
général de l'aménageur Alter. « Mais il
faudra trouver le bon équilibre avec le
centre », prévient Christophe Béchu.

spécialiste
des équipements
sportifs. Les
tribunes pourront
accueillir
2500 spectateurs
(comparés aux
1 000 de la rue
du Haras). Couvert
de panneaux
photovoltaïques,
l'équipement
intégrera une
deuxième piste
intérieure, plus
modeste, pour le

grand public et
les scolaires, ainsi
qu'un espace caférestauration et un
parking en soussol de 265 places.
Mais l'idée d'une
piste de glace
extérieure a été
abandonnée : elle
aurait fait gonfler
l'enveloppe
budgétaire, déjà
significative,
de 25 millions
d'euros au total.

« Ce secteur, éloigné des habitations,
pourrait en effet accueillir des bateaux
festifs quai des Carmes, ainsi que des
spectacles de plein air dans ses jardins,
estime François Grether. Plus globalement, l'enjeu consiste à moderniser
l'intérieur d'une agglomération qui
s'est beaucoup étendue. Le constat est
le même dans d'autres régions : les
centres ont besoin d'être renforcés,
d'exprimer un devenir nouveau. » Et
de séduire les habitants. Verdict dans
trois ans. El

CHABANNE 0633989400501

Parutions
patinoires

43

Date : 10/02/2016
Heure : 12:47:03

www.lavoixdunord.fr
Pays : France
Dynamisme : 0
Page 1/2

Visualiser l'article

Dunkerque : la future patinoire dévoilée par l'architecte
Le cabinet Chabanne et Partenaires a dévoilé les esquisses de la future patinoire de Dunkerque, qui verra
le jour juste en face de la Halle aux Sucres. Elle comportera deux pistes de glace, permettant une parfaite
cohabitation entre clubs sportifs et activités scolaires et ludiques.

La nouvelle patinoire s'intégrera à l'architecture des lieux, en face de la Halle aux Sucres.

Ça y est ! Après une ultime visite à la CUD la semaine dernière, Nicolas Chabanne, l'architecte qui a
été désigné pour mener à bien le projet de nouvelle patinoire, a pu dévoiler les premières images du futur
établissement. Et détailler celui-ci. « La première contrainte concernait l'exiguïté de l'emprise disponible car,
sur cet espace, il nous fallait placer un bâtiment accueillant deux patinoires. Nous nous sommes imposé une
autre contrainte en voulant établir un espace polyvalent entre les deux pistes de glace. Cette plateforme sera
surélevée et fera office de hall, bar, espace de rencontre et de réception. Il sera vitré, ce qui permettra au
public de demeurer au chaud et d'avoir une vue panoramique sur les deux patinoires. Ce projet sera donc très
compact », indique le responsable de l'agence Chabanne et Partenaires qui a acquis une grosse expérience
dans les projets patinoire (lire ci-dessous). La future patinoire comportera donc deux pistes, un impératif du
cahier des charges.
« L'objectif était de ne refuser aucun public, faire en sorte que le monde associatif (clubs de hockey et de
patinage) puisse cohabiter avec les scolaires et les séances publiques en harmonie. Grâce à la mise en place
d'un comité de pilotage qui a permis de lister les besoins de tous les utilisateurs. Un bon projet naît d'une
élaboration commune. Il fallait donc deux aires de glace. La première, pour la compétition, qui exigeait des
dimensions de 60x30 et la seconde plus modeste qui fera 42x20. »
Alors qu'il fut un temps question de conserver une partie du bâtiment qui laissera place à la patinoire, le projet
final prévoit de l'effacer dans sa totalité. « Dans nos discussions, ce point a été abordé et nous avons proposé
de garder un ou deux éléments. Mais, en raison des normes structurelles et sismiques, nous aurions été
obligés de renforcer une partie du bâtiment. Nous aurions pu également conserver des structures métalliques,
mais finalement, avec avis de la CUD, il est apparu qu'il valait mieux garder un parvis vierge. »
Pour garder une unité dans le paysage, le dessin a été élaboré en tenant compte de l'environnement. « Quand
on arrive sur le site, l'œil a une lecture de très loin. La Halle aux Sucres, toute en horizontalité avec quelques
touches de verticalité, donne le tempo au lieu. Nous voulions rester cohérents avec ça, demeurer dans le
même langage. À cette horizontalité, nous avons voulu ajouter un peu de poésie avec la maille que l'on verra
sur certaines façades. »

Tous droits réservés à l'éditeur

CHABANNE 269502478

Date : 10/02/2016
Heure : 12:47:03

www.lavoixdunord.fr
Pays : France
Dynamisme : 0
Page 2/2

Visualiser l'article

Les Dunkerquois devront encore attendre jusqu'à la mi-2019 pour découvrir ce nouveau palais des glaces,
près de cinquante ans après l'inauguration de la patinoire Raffoux, le 7 novembre 1970.
Détails
Accueil : hall de distribution, sanitaires publics... ;
Services : cafétéria, espaces polyvalents, boutiques ;
Administration : bureaux, locaux du personnel, local informatique ;
Vestiaires publics : banques à patins, vestiaire, local affuteuse, sanitaires ;
Locaux clubs : hall, 2 bureaux des clubs, salle de musculation ;
Vestiaires sportifs et officiels : 6-7 vestiaires sportifs, 2 vestiaires arbitres, locaux de rangement ;
Locaux techniques : local de production de froid, chauffage et traitement d'air, électricité, local surfaceuses,
locaux de rangement.
Quelle lumière?
Dans le projet de nouvelle patinoire tel qu'il apparaît sur les esquisses, la gestion de l'éclairage naturel a été
particulièrement travaillée par les architectes. Avec des contraintes spécifiques à ce genre de bâtiments.
« L'une des contraintes avec les projets de patinoires réside dans le fait qu'il ne peut y avoir de rayonnement
direct du soleil sur la piste pour des raisons évidentes de fonte de glace, indique Nicolas Chabanne. Malgré
cela, nous avons quand même désiré apporter de la lumière naturelle. Nous avons donc étudié l'orientation
du soleil et nous avons prévu une belle façade vitrée au nord en partie basse. Pour limiter l'entretien, les
parties plus hautes seront traitées avec du verre dépoli. De cette manière, les gens de l'extérieur pourront
voir patiner les utilisateurs. »
Moucharabieh
Sur les autres façades, pour ne pas avoir de lumière directe, l'architecte a prévu l'installation d'un maillage qui
permettra d'atténuer l'effet de la lumière et de la chaleur sur le vitrage. « Il opérera comme un moucharabieh
et permettra d'avoir une lumière diffuse. »

Tous droits réservés à l'éditeur

CHABANNE 269502478

10 Dunkerquois

LA VOIX DU NORD MERCREDI 10 FÉVRIER 2016

Dunkerque va quitter l’âge de glace
et s’engager dans une nouvelle ère
Le cabinet Chabanne et Partenaires a dévoilé les esquisses de la future patinoire de Dunkerque,
qui verra le jour juste en face de la Halle aux Sucres. Elle comportera deux pistes de glace,
permettant une parfaite cohabitation entre clubs sportifs et activités scolaires et ludiques.

La nouvelle patinoire s’intégrera à l’architecture des lieux, en face de la Halle aux Sucres.
PAR BRUNO VERHEYDE
dunkerque@lavoixdunord.fr

DUNKERQUE. Ça y est !
Après une ultime visite à la CUD
la semaine dernière, Nicolas Chabanne, l’architecte qui a été désigné pour mener à bien le projet
de nouvelle patinoire, a pu dévoiler les premières images du futur
établissement. Et détailler celuici. « La première contrainte
concernait l’exiguïté de l’emprise
disponible car, sur cet espace, il
nous fallait placer un bâtiment accueillant deux patinoires. Nous
nous sommes imposé une autre
contrainte en voulant établir un
espace polyvalent entre les deux

pistes de glace. Cette plateforme
sera surélevée et fera office de hall,
bar, espace de rencontre et de réception. Il sera vitré, ce qui permettra au public de demeurer au
chaud et d’avoir une vue panoramique sur les deux patinoires. Ce
projet sera donc très compact », indique le responsable de l’agence
Chabanne et Partenaires qui a
acquis une grosse expérience
dans les projets patinoire (lire cidessous). La future patinoire
comportera donc deux pistes, un
impératif du cahier des charges.
« L’objectif était de ne refuser aucun public, faire en sorte que le
monde associatif (clubs de hockey
et de patinage) puisse cohabiter
avec les scolaires et les séances pu-

EXPÉRIENCE
Le cabinet Chabanne et Partenaires a une belle expérience en matière de patinoires. À son actif, la
construction actuelle de l’Aren’Ice centre national du
hockey qui accueillera aussi la fédération française de
hockey à Cergy-Pontoise.
Les architectes ont également dessiné le Palais de la
glisse et de la glace à Marseille, le complexe sportif de
Courchevel, le pôle sports de montagne à Saint-Martin-Vésubie. Parmi les autres équipements sportifs de
renom, le vélodrome national de Saint-Quentin en
Yvelines, ouvert en janvier 2014.
Dans la région, le cabinet a dessiné les plans et assuré
la maîtrise d’œuvre de l’Arena d’Orchies (5 000
places). Plus près encore, nous aurions pu voir se
concrétiser le travail de Chabanne et Partenaires,
puisque c’est le projet de ce cabinet qui avait été choisi
pour feu l’Arena de Dunkerque, projet de grande salle,
abandonné par le nouvel exécutif de la CUD.
2206.

bliques en harmonie. Grâce à la
mise en place d’un comité de pilotage qui a permis de lister les besoins de tous les utilisateurs. Un
bon projet naît d’une élaboration
commune. Il fallait donc deux

La nouvelle
patinoire devrait être
livrée mi-2019, près de
cinquante ans après
l’inauguration de
Raffoux.
aires de glace. La première, pour la
compétition, qui exigeait des dimensions de 60x30 et la seconde

plus modeste qui fera 42x20. »
Alors qu’il fut un temps question
de conserver une partie du bâtiment qui laissera place à la patinoire, le projet final prévoit de
l’effacer dans sa totalité. « Dans
nos discussions, ce point a été
abordé et nous avons proposé de
garder un ou deux éléments. Mais,
en raison des normes structurelles
et sismiques, nous aurions été
obligés de renforcer une partie du
bâtiment. Nous aurions pu également conserver des structures métalliques, mais finalement, avec
avis de la CUD, il est apparu qu’il
valait mieux garder un parvis
vierge. »
Pour garder une unité dans le
paysage, le dessin a été élaboré

en tenant compte de l’environnement. « Quand on arrive sur le
site, l’œil a une lecture de très
loin. La Halle aux Sucres, toute en
horizontalité
avec
quelques
touches de verticalité, donne le
tempo au lieu. Nous voulions rester cohérents avec ça, demeurer
dans le même langage. À cette horizontalité, nous avons voulu ajouter un peu de poésie avec la maille
que l’on verra sur certaines façades. »
Les Dunkerquois devront encore
attendre jusqu’à la mi-2019
pour découvrir ce nouveau palais des glaces, près de cinquante
ans après l’inauguration de la
patinoire Raffoux, le 7 novembre
1970 !

Quelle lumière ?
Dans le projet de nouvelle patinoire tel qu’il apparaît sur les esquisses, la gestion de l’éclairage
naturel a été particulièrement
travaillée par les architectes.
Avec des contraintes spécifiques à
ce genre de bâtiments.
« L’une des contraintes avec les projets de patinoires réside dans le fait
qu’il ne peut y avoir de rayonnement
direct du soleil sur la piste pour des
raisons évidentes de fonte de glace,
indique Nicolas Chabanne. Malgré cela, nous avons quand même
désiré apporter de la lumière naturelle. Nous avons donc étudié
l’orientation du soleil et nous avons

prévu une belle façade vitrée au nord
en partie basse. Pour limiter l’entretien, les parties plus hautes seront
traitées avec du verre dépoli. De
cette manière, les gens de l’extérieur
pourront voir patiner les utilisateurs. »

MOUCHARABIEH
Sur les autres façades, pour ne
pas avoir de lumière directe, l’architecte a prévu l’installation
d’un maillage qui permettra d’atténuer l’effet de la lumière et de la
chaleur sur le vitrage. « Il opérera
comme un moucharabieh et permettra d’avoir une lumière diffuse. »

Les passants pourront voir évoluer les
patineurs.

Dunkerquois

LA VOIX DU NORD MERCREDI 10 FÉVRIER 2016

11

Hockeyeurs et patineurs fondent
pour leur nouvelle patinoire
Les clubs de hockey sur glace et de patinage artistique attendent avec impatience la livraison
de la nouvelle patinoire. Elle leur permettra d’évoluer dans des conditions moins précaires
et surtout d’entrevoir des possibilités d’évolution.
PAR BRUNO VERHEYDE
dunkerque@lavoixdunord.fr

DÉTAILS

DUNKERQUE. Au fil des ans,

- Accueil : hall de distribution,
sanitaires publics...
- Services : cafétéria, espaces
polyvalents, boutiques
- Administration : bureaux, locaux du personnel, local informatique
- Vestiaires publics : banques à
patins, vestiaire, local affuteuse,
sanitaires
- Locaux clubs : hall, 2 bureaux
des clubs, salle de musculation
- Vestiaires sportifs et officiels :
6-7 vestiaires sportifs, 2 vestiaires arbitres, locaux de rangement
- Locaux techniques : local de
production de froid, chauffage et
traitement d’air, électricité, local
surfaceuses, locaux de rangement.

la cohabitation s’avérait de plus
en plus compliquée entre les
clubs, les scolaires et les gestionnaires de la patinoire qui devaient
également trouver des créneaux
de glace pour les séances publiques. L’arrivée de la nouvelle
patinoire, outre le fait de leur donner des conditions d’exercice plus
confortables, permettra aux utilisateurs d’évoluer dans un environnement plus serein.

Pour les matches,
nous pourrons accueillir
jusqu’à 1700 personnes
en tribunes. ”
FRANCK VANWORMHOUDT
Hockeyeurs et patineurs auront des conditions d’entraînement beaucoup plus favorables.

Associé à l’élaboration du cahier
des charges, Franck Vanwormhoudt, président du HGD (le club
de hockey) a découvert le projet final avec une grande satisfaction.
« Le fait qu’il y ait deux pistes va faciliter beaucoup de choses dans le
fonctionnement. Pour les hockeyeurs, disposer d’une salle de
musculation et de plusieurs ves-

tiaires dont un aux normes internationales va permettre de mieux
travailler. Ce que je note aussi, c’est
que nous avons été entendus sur la
capacité des lieux. Pour les
matches, nous pourrons accueillir
jusqu’à 1700 personnes en tribunes. Il y aura aussi des loges, ce
qui devrait permettre de faire monter les recettes. C’est parfait pour

l’avenir du HGD. »
ENTRAÎNEMENTS À 6 H 45 !
Vice-présidente déléguée de Dunkerque Patinage, Jacqueline Doutrelant n’est pas moins enthousiaste. « J’avais assisté à l’inauguration en 1970 et je suis au comité
depuis 27 ans ! J’ai appris à patienter. Ce projet me ravit surtout pour

nos 150 licenciés qui n’évoluent
pas dans des conditions faciles. Je
pense particulièrement aux enfants. Certains sont obligés de s’entraîner à 6h45 et d’autres tard le
soir car il faut partager la glace, ce
que je conçois aisément. Le fait
d’avoir deux pistes va libérer des
créneaux. La nouvelle patinoire va
nous permettre également de rece-

voir dans de meilleures conditions
ces spectacles et ces championnats
qui n’ont jamais déserté Dunkerque
malgré des capacités d’accueil très
limitées. »
Ravis, les sportifs seront très probablement rejoints dans un même
élan par les habitués des séances
publiques. Il n’y a plus qu’à patienter…

Ça ne manque pas de tags, sur la route du quai
Freycinet, où se trouve le parking gratuit du
Môle 1, mais un tout nouveau vient d’attirer
notre attention sur la façade du centre de
formation Format Concept. « Un flic philosophe »,
peut-on lire depuis ce week-end. On doute fort
que le service propreté de la ville accueille ce
nouveau tag, qui pourrait presque passer pour un
oxymore, avec autant de philosophie. « La
connaissance des mots conduit à la connaissance
des choses », écrivait Platon. Nul doute l’auteur
de cette « œuvre d’art » connaît la valeur des
biens d’autrui qu’il dégrade. Un peu réac’ comme
réaction, on le conçoit, mais tout le monde n’est
pas doué d’un esprit philosophe !

OUVERTURE DES PORTES
22 H 30

POINTS DE VENTE
DUNKERQUE : COPIN’ART / RUBIZ
CAFÉ LE CONTEMPORAIN / TABAC LE PHARE
DUNKERQUE / MALO : LA MAISON DE LA PRESSE
SAINT-POL-SUR-MER : LA BOÎTE À GADGETS
COUDEKERQUE-BRANCHE : CAFÉ LA TERRASSE
GRAVELINES : CAFÉ LE CENTRAL

20

2 0 1 6

FÉVRIER

KURSAAL DUNKERQUE

Emballez-vous
pour
le Sporting

POINT DEE VENTE
INTERNET
http://www.sportingdunkerquois.fr/boutique
Réservations tables
Office du Tourisme - DUNKERQUE

1346080200VD

TAGUER AVEC ESPRIT

Alice Varet, l’adjointe à la sécurité de la ville de
Dunkerque, en a pris pour son grade lundi soir
dans Touche pas à mon poste (TPMP), l’émission
de Cyril Hanouna. En cause : une interview
donnée par l’élue, en costume de carnaval, sur
BFM TV, jugée « pas crédible » par l’animateur et
ses chroniqueurs.
Ça commence par un jingle acide : « Déclaration
top crédibilité de l’adjointe à la sécurité de
Dunkerque », puis on aperçoit Alice Varet,
légèrement costumée, donner une interview pour
BFM TV sur la place Jean-Bart, à l’occasion de la
bande de Dunkerque. On entend alors le rire aigu
de Cyril Hanouna, suivi de ses chroniqueurs, dont
Bertrand Chameroy, à l’origine de la moquerie,
lui-même coiffé d’une perruque pas très…
crédible. Sur le plateau, le ton est jouasse, pas
nécessairement méchant, mais on tombe une fois
de plus dans le bon gros cliché de l’équipe de
télévision parisienne qui ne connaît pas le
carnaval, et qui prend de haut tout ce qui se
passe en province. Une attitude qui agace. Jusqu’à
Charlie Hebdo qui ne rate pas l’animateur dans sa
dernière une, titrée « Hanouna, le virus qui rend
con ».
(Retrouvez la vidéo de l’émission sur notre site)

SPORTING DUNKERQUOIS

CYRIL HANOUNA SE PAIE
UNE ÉLUE DUNKERQUOISE

Soirée d’émulation nautique créée en 1864

LA R’HUMEUR

3206.

Date : 12/03/2016
Heure : 12:56:21
Journaliste : Jean-François MARTIN.

www.angers.maville.com
Pays : France
Dynamisme : 320
Page 1/1

Visualiser l'article

Angers. C'est Chabanne qui va construire la future patinoire.
visuel indisponible
Les Ducs d'Angers joueront-ils dans une nouvelle patinoire à partir de fin 2018 ? Ce qui est certain, c'est que
le cabinet d'architecte, qui devra la construire, a été choisi.© Ouest-France
Info Ouest-France. Non, il ne s'agit pas du patron du Sco, mais du cabinet d'architecte lyonnais. Qui n'en est
pas à son coup d'essai dans le domaine.
Selon nos informations, l'architecte de la future patinoire d'Angers, à Saint-Serge, a été choisi à l'unanimité du
jury, qui s'est réuni en fin de semaine passée. C'est Chabanne architecte, un cabinet lyonnais..L'information
n'est pas encore officielle. Mais une certitude, les deux autres cabinets qui ont répondu à l'appel d'offres ont
appris qu'ils n'étaient pas retenus.
Le Palais de la glace à Marseille, c'est lui
Chabanne architecte n'en est pas à son coup d'essai dans le domaine. Il a notamment réalisé le Palais de
la glisse et de la glace, à Marseille, inauguré en décembre 2009. Il a aussi été sélectionné pour le Centre
national du hockey, à Cergy-Pontoise, en région parisienne, qui ouvrira à la fin de l'année.
Ouverture fin 2018 ?
Reste une question : la patinoire sera-t-elle construite avant la fin 2018, comme annoncé par la municipalité.
Rien n'est moins sûr. Il y a débat au sein de la majorité.
Ouest-France

Tous droits réservés à l'éditeur

CHABANNE 271509028

Date : 12/13 MARS 16
Journaliste : Jean-François
Martin
Pays : France
Périodicité : Quotidien
OJD : 749258
Edition : Angers Segré
Page 1/1

C'est Chabanne qui construira la future patinoire
Non, il ne s'agit pas du patron du Sco, mais du cabinet d'architectes lyonnais. Un habitué
des patinoires. Reste une question : ouvrira-t-elle, comme prévu initialement, avant la fin 2018 i
L'événement
Le nom de I architecte de la future patinoire dans le quartier Saint Serge ?
Dans le milieu du hockey angevin,
c'est actuellement le sujet de conver
sation Selon nos informations il a
ete choisi a I unanimité du jury, qu
s'est reuni en fm de semaine passée
C'est Chabanne architecte
Linformation n'est pas encore officielle Maîs une certitude les deux
autres cabinets qui ont repondu
a l'appel d offres ont appris qu'ils
n'étaient pas retenus (1)

Line seconde salle
convertible au cas où ?

Chabanne architecte a ete retenu pour le Palais de la glisse et de la glace, a Marseille
de restauration ouvert a tous, une
piste de glace de 56 rn x 26 rn pour
le grand public et une autre de 60 rn
x 30 rn avec 2 500 places, extensible
a 3 500 « pour les jours de grands
matchs ». La municipalité voudrait
que cette seconde salle puisse être
facilement convertible pour accueillir
une autre discipline si le club de ho
okey des Ducs n'évoluait plus dans
elite
Une question demeure
la patinoire sera t elle construite avant la fin
2018 ? C'était initialement le souhait
de la municipalité Maîs des discussions seraient en cours au sem de la

majorité Certains voudraient rester
sur le calendrier prévu D'autres au
contraire, préféreraient repousser les
travaux Leur argument ' Les Angevins comprendraient-ils que la patinoire sorte de terre alors que le chantier de la deuxieme ligne de tramway
a ete differe "?
Du coup les dirigeants des Ducs
d Angers maintiennent plus que ja
maîs la pression sur la municipalité
Ils voudraient quitter au plus vite la
patinoire du Haras Vétusté Et trop
étroite
Ce qui les oblige a refuser du
monde, en particulier lors des ren-

contres au sommet, comme hier soir
pour cette demi-finale de Ligue Ma
gnus « L'exiguïté des tribunes, assure un homme proche du dossier
a des conséquences sur la billetterie et donc sur les finances du
club. » Des finances que I adjointe
aux sports, Roselyne Bienvenu, examine de pres
Jean-François MARTIN.
(1) Comme pourtout marche public
les candidats non letenus disposent
de quinze jours pour engager un leco u rs

ae77751259b0790a523e4d947505b59a0da77a23919e690

Chabanne architecte nen est pas a
son coup d essai dans le domaine
ll a déjà réalise le Palais de la glisse
et de la glace, a Marseille, inaugure
en decembre 2009 ll a aussi ete se
lectionne pour le Centre national du
hockey, a Cergy-Pontoise, en region
parisienne, qui ouvrira a la fm de I an
nee Ou encore la patinoire de Dunkerque, prévue pour 2019 Autant de
projets dont le montant de travaux varie de quatorze a trente-deux millions
d euros hors taxe
Cette fois pour le projet angevin,
Chabanne architecte devra respec
ter une enveloppe de vingt-cinq millions d euros hors taxe sort trente mil
lions d'euros TTC C'est l'exigence
de la municipalité Dont le cahier des
charges prevoit la creation d'un lieu

Tous droits réservés à l'éditeur

CHABANNE 0555627400509


Documents similaires


Fichier PDF colloque drones et droit 29 septembre 2016
Fichier PDF familles recomposees
Fichier PDF 2018 02 07 1023 l echo le regional
Fichier PDF jeudi 13 08 15 jdj page 15
Fichier PDF offre poste fle cilfac cergy pontoise
Fichier PDF guide khl


Sur le même sujet..





Vampire (35) | Shut Eye | Chapter 11: The Coastal Ocean