Fichier PDF

Partagez, hébergez et archivez facilement vos documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Boite à outils PDF Recherche Aide Contact



CHAUSSEE BRUNEHAUT TOPONYMIE ETYMOLOGIE .pdf


Nom original: CHAUSSEE_BRUNEHAUT_TOPONYMIE_ETYMOLOGIE.pdf
Auteur: capron

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Office Word 2007, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 11/08/2014 à 08:06, depuis l'adresse IP 78.116.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 38145 fois.
Taille du document: 269 Ko (2 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


Page - 1 - sur 2

Chaussée Brunehaut : Toponymie, étymologie
Par Éric Capron
chantal.capron@neuf.fr

D’abord : cerner la zone géographique. On trouve des Chaussées Brunehaut dans
les zones suivantes : Nord-Pas-de-Calais, Somme, Val-d’Oise, Oise, Marne, Hainaut
belge, Lorraine belge (pour plus de détail, cf. article Wikipedia).
Historiquement, il s’agit d’une partie de la Neustrie et d’une partie de l’Austrasie.
Pourquoi donner le nom d’une reine d’Austrasie à des voies de Neustrie ? Par
ailleurs, pourquoi ne retrouve-t-on pas de Chaussée Brunehaut dans toute
l’Austrasie ? On peut donc révoquer en doute l’attribution à la reine Brunehaut. Les
zones évoquées plus haut correspondent au Royaume de Soissons et au Royaume de
Reims - correspondant au noyau du Royaume franc - fixés en 511 à la mort de
Clovis.
Maintenant on peut faire appel à la toponymie entre la fin de l’Empire romain et
le début du Royaume franc dans l’aire concernée.
Comme pour le lieu-dit Les Helembis1, j’ai découpé le mot ici en deux parties :
1°) brune2°) -haut
Et je me suis posé la question : peut-on passer de noms communs en langue
franque à un nom propre ? Je propose la solution suivante :
Dans « Brune- » j’isole –run-, de l’anglais « courir » de la racine -er- : se déplacer
rapidement. Les Chaussées Brunehaut reprennent le plus souvent le tracé des voies
romaines, qui étaient à l’époque le moyen le plus rapide pour se déplacer.
Dans la deuxième partie « -Haut » je reconnais –haupt-, de la racine -kap- : chef,
principal.

1

Certains lecteurs pourraient s’étonner de trouver la graphie « Les Helembis » plutôt que « Les Helemvis »
dans le document PDF : Pour en finir avec Vicus Helena ; il s’agit probablement d’un durcissement
phonétique [w] [β] [v] qui n’a pas été mené à son terme.

Page - 2 - sur 2

Je restitue le nom d’origine en langue franque : Runhaupt, que je traduis par :
« voie principale, voie sur laquelle on se déplace rapidement ».
Par glissement de sens, on passe à Runehaut, puis à Brunehaut.
Ceci m’apparaît plus logique que toutes les suppositions faites jusqu’à aujourd’hui.

Bibliographie concernant nos travaux de toponymie sur les langues latines, romanes
et germaniques :

-

Linguistique picarde (revue)
Remarques étymologiques sur Vicus Helena, Éric CAPRON ;
Litus Saxonicum et Quentovic, Éric CAPRON ;

et surtout :
-

-

Pour une analyse fine : « A propos de Quentovic », Chantal CAPRON ,
Linguistique picarde, 35° année, 3éme trimestre 1995, fascicule n° 135
Internet (en libre accès)
Pour en finir avec Vicus Helena, Document PDF, CAPRON Éric ;


CHAUSSEE_BRUNEHAUT_TOPONYMIE_ETYMOLOGIE.pdf - page 1/2
CHAUSSEE_BRUNEHAUT_TOPONYMIE_ETYMOLOGIE.pdf - page 2/2

Documents similaires


Fichier PDF chaussee brunehaut toponymie etymologie
Fichier PDF chaussee brunehaut
Fichier PDF vicus helena
Fichier PDF histoire austrasie huguenin3
Fichier PDF gazette pdf 1
Fichier PDF taderftt 3


Sur le même sujet..





Le Fabuleux Destin D’amélie Poulain | The Walking Dead S09E08 | Comic Release Scheduling Info