Fichier PDF

Partagez, hébergez et archivez facilement vos documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Boite à outils PDF Recherche Aide Contact



Montages de Leon .pdf



Nom original: Montages de Leon.pdf

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Adobe InDesign CS2 (4.0.5) / Adobe PDF Library 7.0, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 10/12/2010 à 11:58, depuis l'adresse IP 90.13.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 19513 fois.
Taille du document: 1.3 Mo (12 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


Disons les choses telles qu’elles sont : cela fait bien des années que nous
n’avons rien vu de révolutionnaire dans le domaine des montages. Certes,
chaque année les médias nous présentent les derniers montages à la
mode, mais dans la quasi-totalité des cas ce ne sont que des variations
sur des thèmes déjà bien connus. Sur le plan mécanique, mes propres
montages et ma philosophie en la matière n’ont pas beaucoup changé
ces dernières années. Par contre, je tente sans
cesse de faire évoluer mes montages de façon à
les rendre à la fois plus simples, plus discrets
et plus fiables, et de ce point de vue je crois
pouvoir affirmer que j’ai fait un gros bond en
avant en 2009, grâce à quelques petits produits
assez ingénieux que je vous présente ici.
Début 2009 je suis allé travailler quelques
jours sur un salon en République Tchèque.
Je partageais un stand avec mes amis Karel
Nikl et Vlado Zubor, ainsi qu’avec Ray DaleSmith, le boss de la marque Carp’R’Us,
réputée pour sa gamme de produits pour
montages. Il y a quelques années en arrière
Ray avait délaissé l’Europe de l’Ouest pour
concentrer son business sur l’Europe de l’Est.
Quant à Karel et Vlado, ce sont deux
carpistes voyageurs qui depuis de
nombreuses années pêchent
régulièrement en France et en
Italie. Vus les incroyables
et innombrables cartons
qu’ils réalisaient sur
des lacs tels que
Cassien et Pusiano je
savais que je n’avais
pas grand chose à
leur apprendre. Les
quelques jours passés en leur
compagnie ont été très bénéfiques pour
moi car ce sont eux qui m’ont fait découvrir
quelques produits Carp’R’Us qu’ils utilisent
systématiquement partout et que j’avais
ignoré auparavant. Ces quelques
petits produits m’ont poussé à revoir
complètement ma façon de composer
mes montages en 2009.

Mouthsnagger

Le Mouthsnagger l’imitation d’une larve, en
plastique semi-rigide mais sans mémoire,
sensé remplacer avantageusement notre
classique line-aliner, l’extension de la tige
de l’hameçon en gaine thermorétractable
légèrement
courbée
pour
optimiser
la rotation de l’hameçon sur la lèvre
inférieure de la carpe. J’avais déjà vu les
Mouthsnagger dans le passé. C’était à une
époque où j’étais sceptique par rapport à
tout accessoire jugé (à tort ou à raison)
inutile sur mes montages, une époque où
on a vu arriver sur le marché les premiers
appâts artificiels en plastique, chose qu’à
première vue je trouvais ridicule et inutile.
En réalité j’étais victime de mes habitudes.
Ces nouveaux produits n’avaient pas de
place dans ma façon de pêcher, mais ma
façon de pêcher a évolué avec les années,
et je dois bien avouer aujourd’hui que pour
certains types d’application les appâts
artificiels marchent très bien, et dans
certain cas je suis bien content de pouvoir
m’en servir ! Alors, quand on part du
principe qu’une carpe peut être capturée
sur une graine de maïs ou une cacahuète
en plastique, ce n’est certainement pas
l’imitation d’une petite larve en plastique
qui va la faire fuir ou la rendre plus méfiante,
bien au contraire ! Une fois accepté cette
idée, et en réfléchissant, on arrive vite à
la conclusion que par rapport à un linealiner classique le Mouthsnagger offre de
nombreux avantages :

1) Pour la mise en place, pas besoin de faire
bouillir de l’eau pour faire de la vapeur. Il
suffit tout simplement de le glisser sur le
bas de ligne puis de le pousser sur la tige
de l’hameçon.
2) Après un combat le Mouthsnagger
reprend systématiquement sa forme
d’origine, ce qui n’est pas le cas avec de
la gaine thermorétractable qui a tendance
à perdre sa forme courbée après un ou
plusieurs combats.
3) Le Mouthsnagger est recyclable, donc
réutilisable quand on doit remplacer des
bas de ligne ou hameçons endommagés.
4) Le Mouthsnagger camoufle partiellement
l’hameçon et constitue un mini-leurre en
soi-même.
5) Mécaniquement le Mouthsnagger est
bien plus agressif que
n’importe quel line-aliner
classique. L’hameçon tourne
mieux et plus vite. C’est un
avantage certain sur des
poissons méfiants !
Par ailleurs les Mouthsnagger fonctionnent aussi
bien avec des esches de
fond qu’avec des esches
flottantes et peuvent même
être partiellement découpés
pour les adapter au mieux
à certains types d’hameçon
à tige longue.

Clearwater Stiff Link 9 et 16,5 cm

Les Clearwater Stiff Link sont idéaux pour réaliser rapidement des bas de ligne hybride
(rigides à extrémité souple) extrêmement fiables. Ils sont réalisés avec un fluorocarbone
très rigide et bien plus résistant à l’abrasion qu’un fluoro classique. Ils existent en plusieurs
versions et en deux longueurs : 9 cm et 16,5 cm. Personnellement j’utilise beaucoup
la version 50 lb équipée d’un émerillon-agrafe rapide (Gizmo) et qui grâce à sa rigidité
assure qu’au fond de l’eau l’esche (même si elle est lourde) est systématiquement et de
façon permanente bien décalée du plomb, ce qui n’est pas le cas avec un bas de ligne
souple ou même un fluorocarbone classique. Il en résulte une meilleure présentation de
l’esche et un montage qui pêche de façon bien plus agressive !

Clearwater Leader 90 ou 180 cm
Aujourd’hui plus personne ne conteste que la discrétion de notre montage et de notre
ligne sur la zone de pêche fait vraiment la différence sur des carpes devenues méfiantes,
notamment dans les eaux claires ou dans les faibles profondeurs. Les Clearwater Leaders,
longs de 90 ou 180 cm, se placent derrière le plomb. Ils sont réalisés avec le même
fluorocarbone haute résistance que les Stiff Link et quasiment invisibles dans l’eau.
Etant moi-même un inconditionnel du Protect Leader et un éternel sceptique, je voulais
en avoir le cœur net en 2009. Alors j’ai pêché plusieurs mois avec deux lignes montées
avec un Protect Leader et deux autres lignes montées avec un Clearwater Leader, tout
en prenant soin de placer chaque ligne de façon isolée sur sa propre zone de pêche
pour être le plus objectif possible. Pour être honnête, sur la Saône je n’ai pas noté de
différence du tout, que ce soit dans 8 mètres de profondeur ou sur des haut-fonds
avec seulement 2,5 mètres de fond. Mais l’eau de la Saône est relativement trouble,
et les carpes n’y sont pas hyper méfiantes non plus. La grande surprise est arrivée en
automne, lors de plusieurs sessions sur des lacs à eau claire et intensivement pêchés
depuis de nombreuses années. Là il n’y avait pas photo : il y avait selon les jours
jusqu’à deux fois plus de touches avec les Clearwater Leaders, et ce même la nuit, ce
qui prouve que la nuit les carpes peuvent se souvenir d’un danger qu’elles ont repéré
le jour !

Principe mécanique de
la descente et de la pose
sur le fond d’un montage
réalisé avec un Stiff-Link.
Le bas de ligne se trouve
systématiquement bien
alligné avec le corps de
ligne et l’esche reste
toujours bien décalée du
plomb.

AVANTAGES D’UN STIFF-LINK
- Jamais d’emmêlages en action de pêche
- Une meilleure présentation générale
- Un montage plus agressif qui pique mieux
- Un bas de ligne plus solide sans mémoire

Le montage descend
sur un fil tendu

Décalage et allignement parfaits !

Gizmo Quick Change Swivel
Le Gizmo Quick Change Swivel n’est rien d’autre
qu’un hybride entre un émerillon et une agrafe rapide.
Il n’apporte rien au niveau de l’efficacité de votre
montage, mais est plus fiable (plus solide !) et plus
pratique que l’emploi d’une agrafe rapide classique.
Aujourd’hui
je m’en sers
régulièrement. Il m’arrive souvent de pêcher
la journée sur d’autres spots et avec d’autres
montages que la nuit. J’aime beaucoup le fait de
pouvoir changer instantanément de bas de ligne
sans être obligé de refaire des nœuds. L’emploi
d’un Gizmo Quick Change Swivel facilite aussi
grandement la mise en place d’un stick PVA sur
un bas de ligne.

Cranked Hook
C’est sûrement le produit
que j’ai le plus hésité à
utiliser et qui au début ne
m’inspirait pas du tout.
C’est parce que j’avais mal
compris la façon de l’utiliser.
On m’avait expliqué qu’il
fallait l’utiliser avec une
esche directement montée
sur un micro-anneau qui,
entre deux stoppeurs, glisse
sur la tige. Les tests que j’ai
effectués avec cette version
n’étaient pas du tout convaincants. C’est
en expérimentant que j’ai eu l’idée de
monter un cheveu sur le micro-anneau, et
ça change tout ! Là vous avez le montage
le plus agressif qui existe : combiné à un
bas de ligne court l’hameçon tourne et
s’accroche instantanément dans la chair
dès qu’une carpe aspire l’esche ! C’est idéal
pour les poissons méfiants ou des poissons

qui ne se déplacent à peine. Et ce n’est
pas du baratin théorique, le Cranked Hook
ça marche vraiment ! Je suis sûr qu’on va
beaucoup entendre parler de cet hameçon
dans les mois à venir.

Snag Safe Leadclip
Le Snag Safe Leadclip est un véritable must
pour pêcher certaines zones à risques sans
mettre en péril la vie de nos chères carpes
! Enfin une agrafe-plomb bien pensée qui
rend inutile des bricolages aléatoires.
D’une part, il permet de régler la dureté
de relâche du plomb (ou caillou, c’est plus
écologique !) ce qui permet au plomb de
se libérer en cas d’accrochage dans un
obstacle lors d’un combat. D’autre part,
en cas de rupture du corps de ligne, même
au-dessus du nœud de raccordement
d’une tête de ligne, il permet au poisson
de se libérer facilement du plomb et du
corps de ligne. L’agrafe fonctionne aussi
bien avec des Clearwater Leaders qu’avec
des Protect Leader, mais dans ce dernier cas il faudra enlever l’émerillon à anneau
qui équipe le leader avec une pince coupante. L’emploi d’un Snag Safe Leadclip peut
réellement sauver la vie des carpes victimes d’une casse !

Avec
Clearwater
Leader

Avec
Protect
Leader

Clip monté et
prêt à lancer

Avec
Protect
Leader

Des exemples concrets
Le mieux est de vous donner quelques exemples concrets avec
des photos (plutôt que des croquis fantasmatiques !) pour vous
montrer comment j’ai intégré ces nouveaux composants dans mes
montages d’aujourd’hui. J’ai attendu plus d’un an avant de vous en
parler, le temps de les tester convenablement sur le terrain et de les
valider définitivement. Dans ces exemples vous noterez également
que j’utilise de nouveaux plombs qui grâce à un traitement de
surface anti-reflet sont plus discrets que les modèles que j’utilisais
auparavant.

Montage rivière

Pour la pêche en rivière j’ai besoin d’un montage fiable et simplifié aux maximum, mais
adapté aux différentes contraintes techniques et mécaniquement irréprochable sur des
poissons mobiles. Le bonhomme de neige combiné à une extrémité de bas de ligne
souple relativement longue donne plus de liberté à l’esche, ce qui est important face à
des carpes toujours très mobiles évoluant dans le courant. Les plombs de forme poire
plate s’accrochent bien sur le fond, 150 gr est devenu mon poids standard pour ce type
de pêche, mais si le courant l’exige je n’hésite pas à monter en poids (200 à 240 gr).
Je monte mes plombs lourds sur les agrafes « Metal Clip » ce qui m’évite de les perdre
trop facilement lors des combats violents.

Montage
longue distance

Mon montage de base préféré pour les lancers à longue distance n’est pas très différent
de mon montage rivière, sauf que j’utilise un plomb spécifique du type missile et une
seule bouillette d’eschage assez dense d’au moins 20 mm, ce qui me permet de lancer
plus loin tout en réduisant les risques d’emmêlages. Face aux poissons très méfiants
je remplace le Stiff Link de 16 cm par la version 9 cm pour rendre le montage plus
agressif.

Montage hiver

Durant l’hiver les carpes sont plus timides et se déplacent au ralenti. J’opte donc pour
une esche de petite taille bien visible que je présente avec un Mouthsnagger sur un
hameçon n°4 et un bas de ligne court combiné à un plomb inline. C’est un montage à
la fois subtil et agressif, efficace sur des poissons peu mobiles. J’aime bien utiliser ce
montage avec des mini-stick PVA avec une petite quantité d’amorce ultra attractive
(miettes de thon et micro-pellets par exemple).

Montage pour
pop-up en spot

Voici le montage devenu mon standard pour les pop-up que j’utilise soit en spot largué
avec un peu d’amorce au bateau radiocommandé ou lancé combiné à un stick PVA, soit
en appât isolé que je lance sur une zone où je vois les carpes en activité. Le Gizmo
swivel ou l’agrafe rapide me permet une mise en place rapide d’un stick sur le bas de
ligne. Mécaniquement ce montage est une pure merveille : jusqu’à maintenant TOUTES
les touches que j’ai eues avec se sont soldées par des carpes parfaitement piquées
dans la partie dure de leur lèvre inférieure ! Aucun décrochage est à signaler jusqu’à
maintenant !

Montage Crankrig pour carpes méfiantes
Voici le fameux Crank-rig avec le Cranked Hook. C’est incontestablement le montage
le plus agressif jamais conçu. L’hameçon tourne systématiquement vers le bas, et ce
même avant que le bas de ligne soit tendu !!! C’est LE montage par excellence pour
des plans d’eau surpêchés avec des carpes hyper-méfiantes. Une vraie petite révolution
dans le monde des montages ! L’idéal est de le combiner avec un mini-stick PVA ce qui
permet aussi de camoufler les différents composants du montage. Par contre, il faut
utiliser le Crankrig uniquement avec des esches de fond car avec des esches flottantes
on annule ses propriétés mécaniques. Autre précaution dont il faut tenir compte, le
Crancked Hook n’est pas adapté pour la pêche des postes très encombrés où il faut
brider les carpes à fond.

Montage
mégadistance

Quand je dois poser mes montages très loin de la berge je ne fais pas les choses à
moitié. Je veux minimiser le risque de voir ma présentation ruinée par des gros blancs,
décourager les plus petites carpes et assurer une immobilité totale de mon montage,
même par temps de grand vent. La photo parle d’elle-même, c’est une question de bon
sens.

Montage pop-up
pour carpes méfiantes

Voici comment je propose un pop-up à des carpes hyper-méfiantes. C’est un montage
presque aussi agressif que le Cranck-rig mais nettement plus adapté aux esches
flottantes, grâce notamment aux propriétés mécaniques de l’hameçon Longshank Nailer
dont la tige courbée est légèrement prolongée par un Mouthsnagger coupé en deux.
Ici encore je vous conseille d’utiliser un mini-stick PVA…et de combattre vos carpes en
douceur !
Je ne vous ai montré que quelques exemples d’applications avec les nouveaux produits
présentés dans ce document. En réalité les possibilités de leur usage sont très nombreuses
et seulement limitées par votre propre imagination.
Cela faisait un certain nombre d’années que, dans ma pêche, la composition de mes
montages était au centre de ma préoccupation. Je cherchais la perfection en la matière.
Aujourd’hui je crois sincèrement que je n’en suis pas très loin…


Documents similaires


Fichier PDF peche bolo
Fichier PDF gerardix solo 08092018
Fichier PDF gerardix solo reglement
Fichier PDF gerardix solo reglement 2
Fichier PDF reglement 2012 de la peche de la carpe dans le grand etang
Fichier PDF peche feeder


Sur le même sujet..





Battlestar Galactica (2004-... | The Black Crowes - Freakn Roll Into The Fog. | Rosenthal Porzellan Vase Zaubergarten Höhe 31 cm